Le pont Fortin à Beauceville retrouvera son nom complet

Le pont Fortin à Beauceville retrouvera son nom complet

Des centaines de véhicules circulent chaque jour sur le pont Fortin.

Crédit photo : L'Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins

Lien essentiel reliant les deux rives de Beauceville, le pont Fortin portera bientôt le nom Joseph-Édouard Fortin.

Le maire Luc Provençal confirme que des démarches ont été effectuées auprès de la Commission de toponymie du Québec (CTQ) pour ce changement de patronyme.

«De mémoire, l’ancien pont de fer possédait le nom complet, mais ça a été oublié avec la construction de l’autre pont en ciment. Des descendants voulaient que le correctif soit fait. La CTQ nous a confirmé que le dossier est à l’étude. C’est le ministère des Transports qui se chargera d’installer les nouveaux panneaux», précise Luc Provençal.

Ayant vécu de 1884 à 1949, Joseph-Édouard Fortin était le premier rédacteur en chef du journal l’Éclaireur de 1908 à 1937. Avocat de profession, ce dernier a aussi été député provincial de Beauce (1929-1935) et registrateur de Beauce (1935-1949).

Aréna

La firme Infra Sport accompagnera la Ville de Beauceville dans les phases préliminaires à la construction du nouvel aréna. Ceci comprend toutes les interventions et actions jugées nécessaires afin de s’assurer de la qualité des documents d’appel d’offres.

Pour la réalisation de ce mandat, Infra Sport aura droit à un taux horaire de 115 $ par heure pour un budget maximal ne dépassant pas 10 000 $.

Rappelons qu’en mai dernier, les gouvernements fédéral et provincial ont octroyé une subvention conjointe de 6,5 M$ pour le nouvel aréna. La municipalité paiera le reste du projet évalué à au moins 8 M$.

L’aréna actuel de Beauceville actuel a atteint la fin de sa vie utile.

Soumissions

Le conseil municipal a accepté la soumission de l’entreprise Éqip Solutions Génie pour la conception des plans et devis d’un mur berlinois sur une partie de la 9e Avenue.

Le coût du projet est de 15 950 $. «On avait observé des déficiences dans le mur de soutènement en métal. Ça ne touche qu’une petite section de l’avenue», explique M. Provençal.

Les élus ont également approuvé une dépense de 11 995 $ auprès de la firme Cegertec pour le balancement hydraulique du réseau de distribution d’eau potable. Le montant sera puisé dans le fonds du Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ).

Poster un Commentaire

avatar