Une première convention collective pour les travailleurs de Canam-ponts

Une première convention collective pour les travailleurs de Canam-ponts

Les employés de Canam-ponts ont approuvé leur première convention collective dans une proportion de 75 %.

Crédit photo : L'Éclaireur-Progrès - Archives

Les travailleurs de Canam-ponts ont voté en faveur de l’entente de principe survenue entre la partie patronale et les représentants des employés à la hauteur de 75 % lors d’une réunion le 11 novembre prochain, ce qui leur confère une première convention collective.

Pour le syndicat, cette dernière lui permet d’agir en tant que l’égal de l’employeur pour ce qui est des relations de travail grâce à la création d’une banque d’heure de libérations syndicales payées. Aussi, un comité de relation de travail sera mis en place pour régler les problèmes.

L’entente est effective pour les trois prochaines années. Elle prévoit entre autres des augmentations salariales moyennes de 2 % en 2017, 2018 et 2019, ce qui augmentera le salaire moyen à 25 $ l’heure, le boniment des vacances annuelles et l’amélioration du paiement des heures supplémentaires.

Celle-ci assure également «le maintien d’une assurance collective et d’un régime enregistré de retraite pouvant atteindre 3,5 % du salaire pour la durée de la convention collective», explique la Fédération de l’industrie manufacturière par voie de communiqué, à laquelle est affilié le syndicat.

Ce dernier avait d’autres préoccupations non monétaires, comme «le respect de l’ancienneté lors des mouvements de main-d’œuvre, la garantie d’un pourcentage de salariés dans les échelons supérieurs et le choix de vacances équitable pour tous les salariés.»