Près de 9000 Georgiens ont assisté aux célébrations entourant la fête du Canada

Photo de Amélie Carrier
Par Amélie Carrier
Près de 9000 Georgiens ont assisté aux célébrations entourant la fête du Canada
Jeunes et moins jeunes ont eu droit à des démonstrations de cuisine moléculaire. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Amélie Carrier)

La fête du Canada, célébrée au parc des Sept-Chutes et à la place de l’Église, à Saint-Georges, le lundi 1er juillet dernier, a rassemblé environ 9000 personnes, jeunes et moins jeunes.

À lire également: «Célébrer le Canada en famille et entre amis»

Tour à tour, les deux personnalités politiques de la région ont d’abord lancé les festivités, aux alentours de 12h, par de courtes allocutions démontrant l’attachement particulier qu’ils portent à leur patrie.

«On vit dans le plus beau pays au monde. Il est important de le dire, de l’écrire et de le partager, notamment à nos enfants et à nos petits-enfants, et de leur rappeler à quel point nous sommes chanceux de vivre ici, surtout quand on écoute les nouvelles internationales», a confié le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin.

Faisant aussi référence à la paix et à l’ouverture qui caractérisent le Canada pendant son discours, ce dernier a ensuite cédé la parole à son confrère, le député de Beauce Maxime Bernier, afin qu’il s’adresse brièvement aux gens sur place.

«C’est un peu grâce aux vétérans et à la population que nous pouvons aujourd’hui fêter des valeurs canadiennes telles que la liberté, la responsabilité, l’équité et le respect», a-t-il quant à lui mentionné.

Petits et grands

Parmi les activités les plus prisées de l’après-midi, organisées dans le cadre de la fête familiale ayant attiré entre 1500 et 2000 visiteurs, notons entre autres le jeu du laser et la présence des «petits chevaux» au kiosque regroupant de nombreux effectifs de la Sûreté du Québec.

«Nous avons engagé une nouvelle compagnie de maquillage cette année et leur service rapide, au cours duquel ils travaillaient sur la moitié du visage de plusieurs enfants à la fois, a également été très apprécié des petits et des grands», explique la directrice du Service des loisirs et de la culture de la Ville de Saint-Georges, Carole Paquet.

La «cerise sur le sundae», toutefois, demeure encore et toujours «le fameux gâteau de la fête du Canada», selon les dires de la principale intéressée.

Groupes variés

En soirée, les spectateurs de la municipalité ont enfin pu assister aux prestations de trois formations musicales variées, soit une de plus que lors des précédentes éditions.

«Le public a eu droit à un hommage à Johnny Cash et à de la musique rythmée et différente de ce qu’on entend habituellement à l’occasion du Jour de la Confédération, ainsi qu’à des succès des années 1980, 1990 et 2000», précise Mme Paquet.

Au total, quelque 6500 à 7000 festivaliers ont pris part à ce spectacle, sans compter les gens stationnés dans le secteur est de la ville dans le but d’admirer les feux d’artifice qui ont conclu cette journée en beauté.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des