Projet de 7,5 M$ pour innover la production chez Usine Sartigan

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Projet de 7,5 M$ pour innover la production chez Usine Sartigan
Steeve Roy, président-directeur général d’Usine Sartigan, a fait visiter l’entreprise à Samuel Busque, député de Beauce-Sud, et Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). (Photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins)

Entreprise de deuxième transformation du bois à Saint-Honoré-de-Shenley, Usine Sartigan remplacera une de ses deux chaînes de production grâce à des investissements totalisant 7,5 M$.

Sur ce montant, le gouvernement provincial verse une subvention de 2,5 M$ à travers le programme Innovation Bois, du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

Québec accorde aussi deux prêts de 550 000 $ à l’entreprise, en lien avec le programme ESSOR, du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MÉI), ainsi qu’Investissement Québec.

«Le domaine du bois a vécu plusieurs soubresauts depuis le début des années 2000. Usine Sartigan s’est adaptée à l’évolution des marchés et technologies. En choisissant d’implanter un nouveau procédé sur sa ligne de production, elle montre sa créativité et sa vision», a dit Pierre Dufour, ministre du MFFP, lors d’une conférence de presse le 20 juin à l’usine.

Automatisation inévitable

La compagnie se spécialise dans la fabrication de composantes de bois, destinées principalement aux industries de la construction et la rénovation. Fondée en 1983, Usine Sartigan a développé une clientèle au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Usine Sartigan emploie 86 personnes.

Steeve Roy, président-directeur général, rappelle qu’Usine Sartigan transforme et vend plus de dix millions de PMP (pied mesure de planche) de bois résineux par année.

«Afin de maintenir notre position de leader dans la transformation du bois, il devenait essentiel de remplacer une ligne complète de production. Elle augmentera notre efficacité et productivité et, par le fait le même, consolidera et facilitera les tâches de travail de nos employés», affirme-t-il.

Pour Samuel Poulin, député de Beauce-Sud, l’automatisation grandissante des entreprises est inévitable.

«Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, les entreprises des produits forestiers doivent innover pour retenir leur personnel qualifié et attirer de la nouvelle main-d’œuvre. Je salue l’audace et l’inventivité d’Usine Sartigan. Vous consolidez vos emplois (86) et renforcez la compétitivité de l’industrie forestière de la région», indique-t-il.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des