Réussir l’abattage d’arbres en 6 étapes

Réussir l’abattage d’arbres en 6 étapes

Le temps est venu d’abattre un des arbres dans votre cour arrière. Comme ce dernier n’est pas situé trop près des fils électriques, et que votre beau-frère a un peu d’expérience dans le domaine, vous vous dites que vous êtes parfaitement qualifié pour procéder à son retrait; pas besoin de recourir aux services d’une entreprise spécialisée en élagage, émondage et abattage d’arbres… Attendez un peu! Avant de vous emballer et de débuter les travaux, il serait préférable de vous informer sur les étapes et les techniques nécessaires afin d’éviter d’abîmer votre aménagement paysager. Votre petit doigt vous dira peut-être que l’entreprise spécialisée n’était pas une méchante idée, finalement…

 

  • S’équiper : choisir les bons outils

Pour éviter des accidents regrettables, il est toujours mieux d’avoir sous la main les outils appropriés. Dans le cas de l’abattage d’arbres, il vous faudra une tronçonneuse, de l’essence et de l’huile (en fonction de votre tronçonneuse, alors vérifiez bien ce dont vous avez besoin), un levier d’abattage, une corde et un treuil ou un coin d’abattage. Si vous optez pour un coin, vous aurez aussi besoin d’une masse. En réalité, le choix de votre équipement forestier dépendra de la taille de l’arbre et de votre environnement. Pensez aussi à l’équipement dont vous aurez besoin lorsque vous devrez évacuer le tronc.

  • Préparer le terrain et assurer la sécurité

Même si ce n’est que vous et votre beau-frère, que votre terrain est immense et que personne n’habite à proximité, il est primordial de vous assurer que l’équipement choisi et la zone où vous travaillerez sont sécuritaires. Vous devez donc vérifier avant de débuter les distances entre l’arbre et les fils, les routes et les immeubles avoisinants. Si un chemin se trouve à proximité, ou si des personnes risquent de passer près des travaux, il est fortement suggéré d’installer des panneaux d’avertissement. Préparez dès le début une zone de retraite pour que vous puissiez vous y réfugier lorsque l’arbre tombera.

  • Choisir l’angle de chute

C’est à partir de l’angle de chute naturelle de votre arbre que vous pourrez déterminer la direction de la coupe. Il vous faudra alors dégager votre terrain afin d’éliminer les obstacles se situant dans l’angle de chute. Si vous vous rendez compte que l’arbre risque de percuter une structure quelconque, et donc qu’il vous faudra changer l’angle de chute, arrêtez dès maintenant et faites appel à des professionnels : cela nécessite des méthodes complexes et comporte des risques additionnels.

  • Travailler en équipe

Vous pensiez abattre votre arbre seul? Mauvaise idée. Vous devez toujours travailler en équipe pour des raisons évidentes de sécurité.

  • Élaguer

L’élagage est en fait l’élimination de toutes les branches qui risqueraient d’interférer lors de la coupe de l’arbre. La plupart des arbres doivent être élagués dans le bas pour faciliter vos déplacements, notamment lorsque vous devrez vous diriger vers la zone de retraite. Ce serait un bien mauvais moment pour trébucher!

  • Entailler

En fonction de la technique d’abattage que vous aurez choisie (dépendamment de la taille de votre arbre, de la pente de votre terrain et des dimensions de votre tronçonneuse), vous êtes maintenant prêt à entailler l’arbre pour l’abattre. Il suffit alors de créer une encoche en forme de V, puis à faire un trait d’abattage…

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar