Quand nos politiciens deviennent des clowns

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Quand nos politiciens deviennent des clowns
(Photo : L'Éclaireur Progrès - Archives)

Il y a quelques jours, en regardant un reportage sur la manifestation à Montréal, près du Stade olympique, c’est avec une grande tristesse que je voyais tous ces gens perturber la vaccination qui est si importante pour reprendre une vie normale. Je n’ai pas pu m’empêcher de me remémorer le passage aux soins intensifs d’un des membres de ma famille.

Je pensais à tous ces travailleurs de la santé épuisés, rendus au bout du rouleau. Je ne pouvais m’empêcher de me rappeler le professionnalisme de tous ces gens qui jonglent avec cette maladie mortelle et contagieuse, ces travailleurs qui sont au front et qui risquent tous les jours d’attraper ce virus et de le transporter dans leur famille. Ces gens tellement dévoués à leurs malades qui chaque soir prenaient le temps de nous téléphoner pour nous rassurer, et ça bien souvent sur leur heure de souper et même avec leur cellulaire privé.

Quand j’ai vu arriver, cerise sur le sundae, notre ex-ministre, notre fierté régionale  » Maxime Bernier  » demander de cesser les mesures sanitaires et ne pas porter de masque et sans respecter les distanciations, je n’ai pas pu m’empêcher d’échapper un juron.

Mon cher Maxime, tu as une fois de plus démontré ton grand manque de jugement, j’ose espérer que tu ne demanderas pas à ces travailleurs de t’appuyer aux prochaines élections.

Ce qui est merveilleux en Amérique du Nord, comme nos voisins du Sud nous l’ont démontré et comme tu as pu le constater dans le passé, les politiciens sont assis sur un siège éjectable et ce sont les citoyens comme moi qui contrôlent le bouton. Je respecte tes idées, tu as droit à tes opinions, c’est réciproque, nous aussi on a droit aux nôtres.

Raymond Roy, Transport Inter Beauce inc., Beauceville

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires