Saint-Georges doit recréer le milieu végétal autour du ruisseau d’Ardoise

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Saint-Georges doit recréer le milieu végétal autour du ruisseau d’Ardoise
La ville de Saint-Georges doit reconstruire le milieu végétal qui se trouvait de chaque côté du ruisseau d'Ardoise. (Photo : L'Éclaireur-Progrès - Sébastien Roy)

La ville de Saint-Georges a commencé la semaine dernière à étendre de la terre noire à l’endroit où le ruisseau d’Ardoise se jette dans la rivière Chaudière.

La ville devra ensuite planter des végétaux pour recréer un milieu naturel semblable à celui qui était présent avant le début des travaux de réfection. Il faut rappeler que des plantes et même des arbres avaient poussé à cet endroit.

Il s’agit d’une exigence provenant du certificat d’autorisation (CA) que le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques avait accordé avant le but des travaux. Le Ministère fera un suivi pendant cinq ans pour s’assurer que les travaux sont bel et bien réalisés.

«Dans le CA, nous avons une obligation de reconstruire le milieu végétal. Il y en a des deux côtés du ruisseau d’Ardoise, ainsi que deux autres îlots plus haut. Nous sommes donc obligés de remettre de la terre noire et de semer des végétaux», affirme le directeur général de la ville, Claude Poulin.

Cependant, M. Poulin soulève un questionnement quant à la durabilité de ces travaux. «Est-ce que tout ça va tenir lors de la prochaine crue printanière ou cela va partir avec l’eau», se questionne-t-il. «On va voir».

Celui-ci craint que la ville doive recommencer les travaux concernant ce milieu végétal advenant une crue importante, comme celle de cette année.

Cela pourrait représenter des dépenses de quelques milliers de dollars.

Le mur de soutènement de la Promenade Redmond avant les travaux.
Partager cet article

4
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Michel MathieuRealisteÉtonnéRené Pruneau Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
René Pruneau
Invité
René Pruneau

Le gros bon sens devrait dicter la marche à suivre pour la recréation des bordures végétales; l’ajout de terre devrait se faire par l’ érosion naturelle. Laisser la nature faire son oeuvre,les deniers des contribuables seront mieux utilisés.

Étonné
Invité
Étonné

Complètement farfelue comme décision, à quoi sert ce milieu végétal si ce n’est que de perpétuer l’image du lieu de décrépitude qu’était le quai Pinon.

Realiste
Invité
Realiste

Y sont donc bien colon, sibol. C’est sûr que ça va partir à la prochaine crue. Avec les crue qui vont s’accroître de plus en plus, l’idée c’est pas d’en mettre d’en rivière des arbres, c’est des enlever pas pour ralentir le courant. Jeter de l’argent dans la riviere, ça c’est beau. Au gouvernement, pour moi il ne se parle pas. La rivière, faut la draguer, pas la remplir comme vous faites.

Michel Mathieu
Invité
Michel Mathieu

Prendre une photo nature et augmenter la saturation avec le ciel bleu le vert 15% de plus et l’autre prendre le plus de gris possible…
La job de journalise voila!
Ps.Je ferait surement comme lui avoir un boss… 🙂
Michel Mathieu