Saint-Georges communiquera directement avec ses citoyens en cas d’urgence

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Saint-Georges communiquera directement avec ses citoyens en cas d’urgence
Le directeur du Service de sécurité incendie, Sylvain Veilleux, le directeur du Service informatique, Thomas Veilleux, le chef de division Sécurité incendie, Frédéric Morin, le maire de Saint-Georges, Claude Morin et la directrice principale de CITAM, Marie-Andrée Giroux. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Sébastien Roy)

La Ville de Saint-Georges s’est dotée d’un système d’alertes et de notifications de masse pour aviser plus facilement ses citoyens et les personnes qui travaillent à Saint-Georges en cas d’urgence.

Le logiciel est fourni par la Centrale d’impartition et de traitement des appels municipaux (CITAM), un organisme sans but lucratif fondé par la Centrale des appels d’urgence Chaudière-Appalaches (CAUCA) dont les bureaux sont situés à Saint-Georges.

Le logiciel permettra aux autorités municipales d’envoyer un message par téléphone, par messagerie texte ou par courriel pour alerter la population en cas d’urgence, que ce soit en raison d’une inondation, d’une évacuation, d’un avis d’ébullition, d’un bris d’aqueduc ou de la fermeture d’une route.

Selon le directeur général de Saint-Georges, Claude Poulin, des citoyens disaient ne pas avoir été mis au courant d’une situation d’urgence malgré les publicités achetées par la Ville et ses messages publiés sur les réseaux sociaux et transmis aux médias. « Ce système va permettre à la Ville de rejoindre directement les citoyens. Il est impératif d’être en mesure de rejoindre nos citoyens, surtout en cas d’urgence », indique-t-il.

Pour le Service de sécurité incendie, ce logiciel représente un gain de rapidité. « Nous pourrons aviser les citoyens avant même d’arriver sur les lieux. En situation d’urgence, chaque minute compte », soutient le directeur du Service, Sylvain Veilleux.

Au cours de la dernière année, le directeur du Service informatique de la Ville, Thomas Veilleux, a analysé une dizaine de logiciels afin de déterminer celui qui correspondait le mieux aux besoins de Saint-Georges. « Deux d’entre eux sont arrivés presque ex aequo lors de notre analyse, dont celui de CITAM. Depuis nos tests, l’organisme a continué d’améliorer le produit », indique M. Veilleux.

Inscriptions

Pour recevoir les alertes, les personnes doivent s’inscrire en cliquant sur le lien à partir de la page d’accueil du site Internet de Saint-Georges. Il est aussi possible de le faire en communiquant avec le Service de sécurité incendie, au 418 228-5555, poste 6429.

Lors de l’inscription, certaines informations seront demandées, dont le nom complet de la personne, son numéro de téléphone et son adresse courriel. Il faudra également entrer au moins une adresse civique, celle de son domicile ou de son lieu de travail par exemple. « Cela permet de cibler l’envoi de l’alerte. Si la situation ne concerne que le boulevard Lacroix, seules les personnes ayant inscrit une adresse du boulevard Lacroix recevront l’alerte », décrit la directrice principale de CITAM, Marie-Andrée Giroux.

De plus, la personne peut sélectionner quels types d’alertes elle souhaite recevoir. Précisons que certains sont obligatoires comme lors d’une évacuation, d’un incendie majeur, d’une inondation, etc. Il est aussi recommandé de créer un compte afin de pouvoir modifier ses préférences.

À noter que le logiciel de CITAM représente un coût annuel de 0,15 $ par habitant, soit un peu moins de 5000 $.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des