Saint-Georges souhaite construire son propre complexe de soccer intérieur

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Saint-Georges souhaite construire son propre complexe de soccer intérieur
Le maire de Saint-Georges, Claude Morin.

La ville de Saint-Georges a signé deux ententes de gré à gré afin de mettre de l’avant le projet de construction d’un complexe de soccer intérieur. Celles-ci ont été entérinées lors de la séance du conseil du 25 novembre.

Les élus ont d’abord accepté une offre de services d’Architectes Odette Roy et Isabelle Jacques pour un montant de 21 500 $. La firme sera chargée de réaliser une étude d’avant-projet pour la construction du complexe.

Ils ont ensuite approuvé l’offre de services en structure et mécanique-électricité de WSP Canada au coût de 17 500 $. L’entreprise travaillera avec Architectes Odette Roy et Isabelle Jacques sur cette même étude d’avant-projet.

Précisons que la ville n’a pas eu à faire un appel d’offres étant donné que les montants de ces deux ententes n’excèdent pas 25 000 $.

Le maire de Saint-Georges, Claude Morin, explique que la ville a décidé d’aller de l’avant dans ce dossier étant donné l’appel de projets lancé par le gouvernement pour le Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) plus tôt ce mois-ci.

Celui-ci prévoit le partage de la facture en trois parts égales entre le fédéral, le provincial et le municipal. «Nous ne connaissons pas encore le coût du complexe de soccer, mais ce sera 15 M$ ou plus. Il y a une opportunité d’avoir les deux tiers payés. Nous ne pouvons pas laisser passer ça, d’autant plus que la ville est très solide financièrement», mentionne M. Morin.

Celui-ci ajoute que plusieurs travaux préparatifs avaient déjà été accomplis en vue de la construction d’un complexe de soccer intérieur, citant le projet d’Ali Gerba et l’étude de faisabilité concernant l’ajout d’une structure gonflable ou rigide au-dessus de terrain de soccer-football. «Nous étions arrivés à la conclusion que nous n’opterions pas pour une structure gonflable. Si nous construisons quelque chose, ce sera une structure rigide», rappelle-t-il.

Bien que l’on parle d’un complexe de soccer, M. Morin précise que d’autres équipes sportives pourront l’utiliser, que ce soit le football, le frisbee et même le golf.

L’endroit privilégié pour sa construction et le même que celui ciblé par le projet d’Ali Gerba. «L’avantage de ce terrain est qu’il est situé stratégiquement entre le Cégep et la Polyvalente de Saint-Georges», indique le directeur général de Saint-Georges, Claude Poulin.

Les villes ont jusqu’au 21 février pour déposer leur demande au PAFIRS. Saint-Georges espère toutefois pouvoir le faire d’ici la fin janvier.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
DY Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
DY
Invité
DY

Superbe projet!