Salaire du maire de Beauceville: le conseil municipal avait été prévenu cet été

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Salaire du maire de Beauceville: le conseil municipal avait été prévenu cet été
Le maire de Beauceville, François Veilleux. (Photo : L’Éclaireur Progrès - Archives)

Selon Radio-Canada, les conseillers municipaux avaient été avertis que le maire de Beauceville, François Veilleux, ne pouvait pas effectuer le travail d’employés municipaux ni recevoir une hausse de salaire.

À lire aussi: La Ville de Beauceville souhaite rectifier les faits

Des employés auraient mentionné au maire et aux conseillers que la pratique n’était pas conforme. Le conseil ne serait donc pas allé de l’avant avec cette recommandation, survenue cet été selon nos sources. Cependant, le maire a malgré tout obtenu une prime de 25 000 $, qui a été versée par la municipalité avant même que les conseillers aient voté à ce sujet.

Il n’a pas été possible de confirmer toutes les informations qu’a obtenues Radio-Canada.

Contactés à ce sujet, l’ancien directeur général de Beauceville, Félix Nunez, et la greffière à la retraite, Madeleine Poulin, ont tous deux refusé de commenter le dossier.

Quant au conseiller qui s’était opposé à la prime que s’était octroyée le maire, Sylvain Bolduc, il a indiqué que puisqu’il y a enquête de la part du Commissaire à l’intégrité municipale et aux enquêtes (CIME), il allait attendre les conclusions avant de commenter. « Laissons aller l’enquête et souhaitons que ça aboutisse au plus vite pour que la lumière soit faite. Ensuite, on pourra passer à autre chose ».

De son côté, le CIME a expliqué au journal qu’il ne commentait pas les enquêtes en cours pour protéger les gens qui font des plaintes.

Une directive?

Plusieurs sources ont confirmé à L’Éclaireur Progrès que le mot d’ordre à l’hôtel de ville de Beauceville était de ne faire aucun commentaire, que ce soit des employés actuels ou n’étant plus dans l’organisation.

Jusqu’à maintenant, personne à l’administration municipale n’a retourné nos appels. La téléphoniste a refusé de transférer notre appel à l’actuel directeur général, Serge Vallée, et nous a plutôt indiqué que le directeur des communications, Paul Morin, serait avisé de notre message.

Rappelons que la hausse du salaire de François Veilleux avait été annulée après que le CIME ait annoncé qu’il ferait enquête.

*Avec la collaboration d’André Boutin

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires