Samuel Poulin misera sur la consolidation des grands chantiers

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Samuel Poulin misera sur la consolidation des grands chantiers
Samuel Poulin lancera notamment une « opération séduction » pour recruter de nouveaux médecins. (Photo : (Photo L'Éclaireur Progrès - Archives))

La nouvelle session parlementaire s’est ouverte le 14 septembre à l’Assemblée nationale. Samuel Poulin, député de Beauce-Sud, n’a pas attendu cette date pour annoncer plusieurs projets dans sa circonscription. 

Dans les derniers mois, Samuel Poulin a notamment confirmé la construction d’une piste cyclable urbaine à Saint-Georges, en plus de lancer les travaux de construction d’une maison des aînés à Saint-Martin. Des travaux de rénovation ont aussi eu lieu au CHSLD de Saint-Prosper. 

Trois projets ont été inaugurés au parc des Berges-du-Loup à Saint-Côme-Linière, sans oublier la construction du complexe sportif à Saint-Georges. Différentes infrastructures routières ont également subi des réfections.

« Monter tous ses projets demande du temps. Depuis trois ans, 250 M$ ont été investis dans Beauce-Sud. Il n’était pas question d’attendre la dernière année de mon mandat pour faire avancer nos grands chantiers. Ce sera plutôt une année de consolidation des projets actuels ajoutée à de nouvelles annonces », indique M. Poulin.

Recrutement de main-d’œuvre 

Le manque de main-d’œuvre n’est pas un nouveau concept dans la région. Samuel Poulin entend miser sur l’automatisation des entreprises et la venue d’immigrants. Il planche sur un projet visant le recrutement de médecins.

« Moi et Luc Provençal (député de Beauce-Nord) avons formé un comité avec le CISSS de Chaudière-Appalaches et les Carrefours jeunesse-emploi de Beauce-Nord et Beauce-Sud. Nous voulons concevoir une opération séduction avec des séjours exploratoires pour convaincre des médecins de s’installer chez nous », mentionne M. Poulin. 

Agenda chargé à Québec 

Comme la session précédente, Samuel Poulin conserve ses postes d’adjoint parlementaire du premier ministre (Secrétariat à la jeunesse) et de Caroline Proulx, ministre du Tourisme.

Beaucoup de dossiers provinciaux seront à l’ordre du jour. « Je vais siéger au comité sur la réforme de la loi 101 (projet de loi 96). Le français est en déclin au Québec. On doit protéger notre langue. C’est une question de survie », croit M. Poulin. 

L’étude du projet de loi sur la maltraitance des aînés préoccupe aussi le député de Beauce-Sud. « C’est une législation qui doit avoir plus de dents. On doit sanctionner les fautifs et mieux protéger nos aînés vulnérables », dit Samuel Poulin.

COVID-19 et intimidation

Cette session parlementaire se déroule encore dans un contexte pandémique. Samuel Poulin confirme avoir reçu des propos injurieux par voie électronique. Certains messages ont été transférés à la Sûreté du Québec.

« C’est l’objet d’une minorité qui fait beaucoup de bruit. Je me suis fait une carapace. Sur le terrain, la majorité silencieuse me dit de ne pas lâcher. Nous vivons une crise exceptionnelle au Québec et partout dans le monde », rappelle M. Poulin.

Il encourage les citoyens à se faire vacciner et à utiliser le passeport vaccinal. « On ne veut pas refermer nos commerces et entreprises », conclut le député de Beauce-Sud. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ghislain Parent
Ghislain Parent
13 jours

Bravo M. Poulin pour votre excellent travail pour nous les Beaucerons. Aucun député en a fait autant pour aller chercher de l’argent. Pour la COVID-19, la majorité silencieuse est derrière vous. Nous on sait que le tout est mondial et protéger la population. Nous vous aimons beaucoup. Laissez faire les chialeux qui sont fâchés sur tout et à temps plein. Merci à l’Eclaireur de rapporter de vrais nouvelles et non chialer comme d’autres radios