Samuel Poulin présente ses idées en santé pour Beauce-Sud

Samuel Poulin présente ses idées en santé pour Beauce-Sud

Samuel Poulin rappelle que le plan de santé caquiste s’adresse à tous les citoyens.

Crédit photo : Gracieuseté - Yvon Thibodeau

Candidat de la CAQ dans Beauce-Sud, Samuel Poulin s’est engagé à implanter dans le comté les idées de son parti en santé, si ce dernier est porté au pouvoir le 1er octobre.

«Nos préposés et infirmières sont à bout de souffle. Des médecins dans nos municipalités vont bientôt prendre leur retraite, laissant des centaines de patients orphelins. Nos aînés en CHSLD ont des besoins criants. Seule la CAQ détient un plan solide», estime Samuel Poulin.

Il confirme que la CAQ agirait comme partenaire de premier plan dans la mise à jour des infrastructures de l’Hôpital de Saint-Georges. Le candidat caquiste souhaite également une révision du mode de rémunération des médecins généraux et spécialistes.

«À quoi sert d’avoir un médecin de famille s’il est impossible de le consulter lorsqu’on est malade ? En revoyant le mode de rémunération des médecins, la CAQ assurera à tous les Québécois d’avoir accès à un médecin de famille et de bénéficier d’une véritable prise en charge dans des délais raisonnables», promet Samuel Poulin.

Dans le cas des spécialistes, cela comprend une révision des tarifications de certains actes médicaux, la prise de contrôle de la gestion des enveloppes budgétaires des médecins et l’abolition des primes cachées.

Infirmières et aînés

Samuel Poulin précise qu’un gouvernement caquiste offrirait plus de postes d’infirmières à temps complet. La CAQ abolirait les heures supplémentaires obligatoires et réviserait les ratios de patients par infirmière, en plus de déployer plus d’infirmières praticiennes spécialisées.

Pour les patients et visiteurs dans les hôpitaux, le stationnement serait gratuit pour les deux premières heures, le prix plafond variant entre 7 et 10 $ par jour selon les régions.

Par rapport aux CHSLD, la norme serait de deux bains au minimum par semaine pour chaque résident, en passant par de meilleures conditions de travail pour les préposées aux bénéficiaires.

Les soins à domicile ne seraient pas en reste grâce à une enveloppe financière de 800 M$ sur quatre ans afin de permettre aux aînés de demeurer chez soi. Les CLSC seraient mis à contribution dans ce processus.

«Avec le vieillissement de la population, la santé sera l’enjeu incontournable des prochaines années. Rappelons qu’en 2003, Jean Charest avait demandé aux Québécois de juger le Parti libéral sur son bilan en santé. Quinze ans plus tard, les problèmes sont toujours présents. La réforme du duo Barrette-Couillard s’est éloignée des besoins des patients», croit Samuel Poulin.

3
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
SimonSimon NadeauStephane Giguere Recent comment authors
Stephane Giguere
Invité
Stephane Giguere

Vous allez les prendre où les PAB et infirmières ?

Simon
Invité
Simon

Si les conditions sont meilleurs, du personnel il va en avoir de disponible. Comme avant !

Simon Nadeau
Invité
Simon Nadeau

Chez Quebec Solidaire, ils inventent de l’argent, des ressources, etc, donc d’apres moi ils vont faire appel a eux lol. C’est n’importe quoi la CAQ. Un autre parti pareil aux autres.