Décision du RSEQ : les préfets des MRC Beauce-Centre et Beauce-Sartigan se prononcent

Photo de Mathieu Fournier
Par Mathieu Fournier
Décision du RSEQ : les préfets des MRC Beauce-Centre et Beauce-Sartigan se prononcent
Dany Quirion et Jonathan Bolduc, préfets des MRC Beauce-Sartigan et Beauce-Centre (Photo : gracieuseté)

Les préfets des MRC Beauce-Centre et Beauce-Sartigan Jonathan V. Bolduc et Dany Quirion ont à leur tour offert leur appui au Cégep Beauce-Appalaches (CBA) qui a décidé d’aller en appel des sanctions imposées par le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

À lire également : Le Cégep Beauce-Appalaches ira en appel des sanctions du RSEQ

À lire également : Décision du RSEQ : le CBA reçoit l’appui de Claude Morin

Les deux préfets sont d’accord pour dire que les gestes posés le 19 novembre sont déplorables, que ceux-ci doivent être punis, mais que l’avenir des futurs étudiants-athlètes ne doit pas être impacté pour autant. Selon eux, le RSEQ doit rapidement revoir sa décision.

« Les sanctions imposées au CBA par le RSEQ sont démesurées et ratent la cible. Ce que certains ont fait au Bol d’or est déshonorant et totalement inacceptable, et c’est aussi inacceptable de punir les futurs étudiants pour des erreurs qu’ils n’ont pas commises. Dans ces conditions, quels sportifs voudront s’inscrire dans notre Cégep », se questionne M. Bolduc.

« L’impact des sanctions vient remettre en question toute la structure régionale de football en Chaudière-Appalaches. Il y a une foule de bénévoles qui s’impliquent à leur succès, qui voudra désormais s’inscrire s’ils ne peuvent faire les séries ? Nos adolescents ont déjà été suffisamment restreints ces deux dernières années et le RSEQ ne doit pas exagérer dans ses sanctions », ajoute le préfet de Beauce-Sartigan.

Sanctions du RSEQ

Les sanctions imposées par le RSEQ au CBA sont une collaboration de la direction afin d’identifier précisément les personnes responsables de la destruction du trophée, une amende de 10 000 $ ainsi qu’une période de probation de deux ans.

À lire également : Destruction du Bol d’or : des sanctions sévères pour le Cégep Beauce-Appalaches

Tous les étudiants-athlètes responsables auront également à leur dossier cette période de deux ans de probation. Une suspension complète des procédures administratives en lien avec l’équipe, dont la demande de promotion en division 2 et la possibilité de signature de lettre d’intention de nouveaux étudiants-athlètes, sera réalisée jusqu’à tant que les joueurs impliqués soient identifiés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires