«On devra se regarder dans le miroir» – Éric Bertrand

«On devra se regarder dans le miroir» – Éric Bertrand

Éric Bertrand a joué neuf saisons dans la LNAH avant de devenir entraîneur-chef du Cool FM.

Crédit photo : L'Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins

À sa première saison comme entraîneur-chef, Éric Bertrand cherche toujours la recette qui donnera le succès espéré au Cool FM de Saint-Georges.

En date du 20 décembre, le Cool FM se trouve au cinquième rang de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) avec une fiche de sept victoires et onze défaites pour 15 points.

Saint-Georges devance seulement les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme (5-10) et ses 11 points, cette équipe ayant joué trois parties de moins.

«On a échappé plusieurs matchs par un ou deux points. L’offensive fait du bon travail, y compris en avantage numérique, mais notre brigade défensive est jeune. Elle fait son possible, mais nous devrons accorder moins de buts, quitte à faire des échanges pour s’améliorer», mentionne Éric Bertrand.

Il rappelle également que Simon Demers et Simon Desmarais, deux vétérans à la défense, sont sur la liste des blessés. «Demers devrait revenir vers la fin janvier. Pour Desmarais, on ne sait pas encore, mais c’est certain que sa robustesse nous manque», dit Bertrand.

Coups de coeur

Si la chimie semble bonne dans l’alignement du Cool FM, qui comprend quelques nouveaux venus, Éric Bertrand estime que certains joueurs sortent définitivement du lot.

Giulio Scandella figure parmi les nouveaux venus chez le Cool FM.

«Des gars comme Pierre-Olivier Morin et Giulio Scandella se donnent à fond dans chacun des matchs. Verret (Anthony) et Nadeau (Mathieu) font aussi de belles choses sur la patinoire, sans oublier notre vétéran Kevin Cloutier», précise-t-il.

Sauf pour une partie, Adam Russo a gardé la cage du Cool FM à 18 reprises depuis le début du calendrier régulier. «Je suis satisfait de lui dans les circonstances. Il a beaucoup de pression. Pour l’instant, c’est difficile de lui donner une pause», admet Éric Bertrand.

Derrière le banc

Ayant pris sa retraite comme joueur le printemps dernier, Bertrand a joué neuf saisons dans la LNAH, dont sept à Saint-Georges. Il aime beaucoup son expérience actuelle comme entraîneur-chef.

«Ça prend beaucoup de mon temps. Il y a beaucoup de gestion, mais c’est un beau défi. Maintenant, je comprends mieux ce que vivaient les entraîneurs qui me dirigeait», affirme celui-ci.

Ne préférant pas se fixer un objectif au classement d’ici la fin de la saison,  Éric Bertrand estime que le Cool FM peut gagner contre n’importe quelle équipe de la ligue.

«La parité est grande entre les équipes. Si nous perdons, on ne doit pas se trouver des excuses, mais se regarder dans le miroir. Même s’il y a encore quelques parties devant nous, on se prépare déjà pour les séries», confirme ce dernier.

Le Cool FM disputera sa prochaine rencontre ce vendredi face aux Pétroliers du Nord. Le match débutera à 20h au centre sportif Lacroix-Dutil.

Poster un Commentaire

avatar