Tommy Veilleux ne jouera pas avec les Prédateurs de Nashville

Tommy Veilleux ne jouera pas avec les Prédateurs de Nashville

Tommy Veilleux évoluera avec les Olympiques de Gatineau s’il n’est pas invité au camp des Flames de Calgary.

Repêché par les Prédateurs de Nashville en 2013, Tommy Veilleux a su cet été qu’il ne porterait pas l’uniforme de cette formation de la Ligue nationale de hockey (LNH).

L’équipe a libéré ses droits sur le jeune hockeyeur de Saint-Odilon, éliminant la possibilité de signer un contrat professionnel avec lui. Tommy Veilleux a alors choisi de continuer à s’entraîner au Québec en espérant participer à un autre camp de la LNH ou de la Ligue américaine (LAH).

«C’est sûr que de ne pas jouer à Nashville est une grosse déception. Il y a parfois des obstacles sur notre route, mais je ne suis pas un lâcheur. Je vais seulement prendre un chemin plus long pour me rendre là où je veux aller», soutient-il.

Flames ou Olympiques ?

Au moment d’écrire ces lignes, Tommy Veilleux attendait toujours de savoir s’il pourra démontrer ses talents comme attaquant au camp des Flames de Calgary qui s’amorcera le 9 septembre.

En attendant, il est retourné à Gatineau pour disputer des matchs présaison avec les Olympiques. S’il reste en Outaouais, Veilleux en sera à sa cinquième et dernière saison au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Échangé en décembre dernier à cette formation par les Tigres de Victoriaville, Tommy Veilleux a obtenu une fiche de huit buts et huit aides en 29 parties. En séries, son rendement a été de deux buts et trois aides en 11 matchs contre l’Armada de Blainville-Boisbriand et l’Océanic de Rimouski.

«Ça ne m’étonnerait pas que Gatineau soit dans les huit meilleures équipes cette saison. On a trois trios équilibrés et une défensive expérimentée. Il y a peut-être un point d’interrogation avec nos deux gardiens de 17 ans qui devront se battre pour avoir le filet», précise Veilleux.

Sa place est déjà assurée comme joueur de 20 ans dans l’alignement. «La LHJMQ est une ligue sérieuse et c’est vraiment bien à Gatineau. Si ça ne marche pas à Calgary, je préfère disputer une bonne dernière saison avec les Olympiques plutôt que de chercher d’autres camps professionnels», d’ajouter Tommy Veilleux.

Poster un Commentaire

avatar