Trophée Roses des sables: L’aventure d’une vie pour deux Beauceronnes

Photo de Mathieu Fournier
Par Mathieu Fournier
Trophée Roses des sables: L’aventure d’une vie pour deux Beauceronnes
Patricia Veilleux et Caroline Quirion ont récemment participé à la compétition du Trophée Roses des sables. (Photo : (Photo gracieuseté - Flash-Sport))

AUTOMOBILE. Patricia Veilleux et Caroline Quirion, résidentes de Saint-Georges et de Saint-René, ont vécu du 14 au 21 octobre l’aventure unique du Trophée Roses des sables. En sept jours, elles ont parcouru près de 1500 km tout en vivant une multitude de péripéties inimaginables sur les routes méconnues du Maroc.

Ce rallye-raid d’orientation au road-book et à la boussole est réservé uniquement aux femmes et peut être réalisé en 4×4, en véhicule utilitaire tout-terrain, en quad ou à moto. Selon les deux Beauceronnes, ce n’est pas un défi de vitesse, mais surtout de précision, afin de faire le trajet avec le moins de kilomètres possible, et d’entraide.

« Pourquoi on s’est inscrite ? On est deux mères de famille et on souhaitait prendre du temps pour nous. On s’en allait vivre notre moment sans penser à nos problèmes quotidiens. Quand on est partie, on ne savait pas à quoi s’attendre réellement et encore aujourd’hui c’est difficile à expliquer », indique Mme Veilleux.

« Le sentiment n’était pas le même au départ qu’à la dernière journée. Même si l’on était deux et que l’on devait collaborer, c’était un véritable défi personnel et de travail sur soi-même. On a énormément évolué et appris en tant que personne lors de ce périple », ajoute Mme Quirion, enseignante à l’école la Grande-Coudée à Saint-Martin. 

Avant de partir, les deux femmes n’avaient pas de grandes connaissances en mécanique. Toutefois, elles ont appris plusieurs techniques qui leur seront utiles pour le reste de leur vie. Leur objectif n’était pas de terminer au premier rang du classement général, mais seulement de finir le parcours chaque jour. Tout au long de l’aventure, Patricia s’assurait de bien diriger Caroline, qui était la conductrice du pick-up, avec des coordonnées bien précises. 

« L’avant, le pendant et l’après ont été vécus de différentes façons. On a vraiment apprécié l’expérience, mais ça n’a pas toujours été évident. On a vécu de grandes périodes de stress. On s’est fait des amis là-bas. On souhaite les revoir et garder contact avec eux dans le futur. Ça nous a aussi permis de revoir nos priorités », mentionnent-elles.

Une longue préparation

Avant de se rendre au Maroc, la préparation a été de longue haleine. Plusieurs embûches se sont présentées sur leur chemin. Initialement, Mmes Veilleux et Quirion se sont inscrites au Trophée Roses des sables sur un coup de tête après un voyage à Cuba en 2019. Le projet a dû être repoussé de deux ans en raison de la pandémie.

Afin de pouvoir participer à cette édition 2022, les deux Beauceronnes ont réalisé diverses activités de financement, comme la vente d’aliments cuisinés, des tirages et l’organisation d’un tournoi de hockey balle et d’un bingo en ligne. Plusieurs commerçants et connaissances leur ont aussi remis en commandites des produits nécessaires à leur périple.

Au total, ce défi leur aura coûté près de 25 000 $. Ce montant comprend entre autres la location du véhicule, l’inscription, le logis, le transport, la nourriture et le matériel nécessaire à la participation à cette compétition soutenant principalement la Fondation du cancer du sein et l’association Enfants du Désert.

« On tient à remercier tout le monde qui nous a soutenues dans cette aventure et qui a cru en nous, mais surtout Avibeau Inc. et le cabinet dentaire Les Mordues, nos deux principaux partenaires. Sans vous tous, on n’aurait jamais réussi à compléter et réaliser ce défi de rêve », concluent-elles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Linda Saumier
Linda Saumier
26 jours

Félicitations à vous deux et je connais deux femmes qui feront roses des sables en 2024 je vous admire sincèrement mesdames