Un rêve devenu réalité pour Charles-Étienne Boucher

Photo de Mathieu Fournier
Par Mathieu Fournier
Un rêve devenu réalité pour Charles-Étienne Boucher
Charles-Étienne Boucher (à droite) est accompagné de Stéphane Gaudet, mécano et Danny Boucher, son père. (Photo : (Photo gracieuseté))

COURSE AUTOMOBILE. Charles-Étienne Boucher, de Saint-Martin, a réalisé l’un de ses rêves en participant à une course sur le circuit Gilles-Villeneuve durant le Grand Prix de Montréal qui a eu lieu du 17 au 19 juin dernier. 

Cette première expérience en course automobile a été réalisée dans la série Nissan Sentra Cup. Même s’il n’a pas fini sur le podium, le jeune coureur de 15 ans est tout de même fier de ses résultats, lui qui souhaitait conclure sa fin de semaine sans bris sur sa voiture.

« C’était seulement la deuxième fois que je conduisais une Micra sur un circuit. Je crois que j’ai atteint mes objectifs. J’ai adoré mon expérience et j’ai rencontré des gens agréables et chaleureux. Participer à l’événement et pouvoir rouler sur la piste, c’était tout simplement fou », indique l’étudiant de troisième secondaire à la polyvalente Bélanger de Saint-Martin.

Charles-Étienne était le plus jeune coureur parmi les 28 candidats inscrits. Les conditions météorologiques ont également nui aux performances du Beauceron. Plusieurs accidents et sorties de route ont ralenti les deux courses auxquelles il a participé.

De la course en tout genre

La course automobile est une passion pour Charles-Étienne depuis plusieurs années. Même s’il n’est monté que deux fois dans une voiture pour une compétition, le Beauceron est un habitué des pistes de course. 

Depuis l’âge de neuf ans, il participe à des compétitions de karting. Depuis maintenant trois ans, le jeune pilote rivalise également dans la AllTrack Challenge, une ligue virtuelle de course automobile sur la plateforme iRacing

« J’ai commencé à prendre ça plus au sérieux depuis environ six mois, après qu’un de mes amis ait été approché par l’une des équipes les plus prestigieuses au Canada. Depuis décembre 2021, j’ai acheté beaucoup d’équipements, dont un volant et trois écrans, pour être le plus compétitif possible », mentionne-t-il.

Même si Charles-Étienne pratique ce type de courses davantage par passion, il croit que son expérience et ses connaissances des parcours l’aideront à atteindre son prochain objectif, devenir un pilote automobile professionnel. 

« Le simulateur permet d’avoir de bonnes techniques et stratégies et de bien connaître les pistes. La conduite est différente, mais le circuit Gilles-Villeneuve, je le connaissais par cœur. Autant en vrai qu’en virtuel, les deux pistes étaient identiques, c’est presque irréaliste », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires