Un automne chaud dont la fin sera très abrupte 

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Un automne chaud dont la fin sera très abrupte 
Les arbres monteront plus tardivement leurs couleurs cet automne. (Photo : (Photo gracieuseté - Caroline Fournier Photographe))

Les résidents de Chaudière-Appalaches ont profité d’un été beau et chaud. L’automne annonce aussi de belles promesses. Sa conclusion sera toutefois abrupte et ouvrira rapidement la porte aux premiers soubresauts hivernaux.

Du 1er au 26 août, le mercure maximal a atteint ou dépassé 25 degrés à 23 reprises dans les régions de la Beauce, Bellechasse et les Etchemins. Avec la rentrée scolaire, les températures ont chuté aux alentours de 20 degrés. Des mercures minimaux de cinq degrés ont été enregistrés les 4 et 5 septembre. 

« Le contraste a été fort avec les intenses chaleurs d’août, mais ces températures plus fraîches respectaient les normales saisonnières pour le début septembre », explique Félix Biron, météorologue pour MétéoMédia. 

La chaleur est revenue dans les jours suivants, une tendance qui se poursuivra en septembre et octobre. Les températures seront au-dessus des normales saisonnières. Pour les secteurs de la Beauce, Bellechasse et les Etchemins, la moyenne maximale quotidienne est normalement de 19 degrés en septembre et 12 degrés en octobre. 

« L’anticyclone des Bermudes (nord de l’océan Atlantique) continue de pomper la chaleur de la côte est des États-Unis vers le Québec. C’est une tendance claire et durable qui devrait retarder les premiers gels. Le froid arrivera plus vite dans les secteurs montagneux », dit M. Biron.

Les précipitations sous forme de pluie se situeront près des normales, soient 89 millimètres en septembre et 93 millimètres en octobre. Ces eaux pluviales seront concentrées sur une quantité plus faible de journées. 

« On a beaucoup de chaleur et d’humidité sur les côtes, ce qui favorise la remontée des dépressions costaudes au Québec. Ce contexte pourrait augmenter significativement les quantités », indique André Monette, chef d’équipe de la météorologie à MétéoMédia.

Cassure en novembre

Après ces mois de douceur, les gens devront faire face à une cassure brutale du patron météo. En novembre, la chaleur laissera place à des températures fraîches, voire froides. La moyenne maximale quotidienne normale est de cinq degrés en novembre pour la Beauce, Bellechasse et les Etchemins. 

« Cette descente du mercure s’annonce assez fracassante. On va passer rapidement de l’automne aux premiers signes de l’hiver. Il ne faudra pas trop attendre pour se mettre en mode hivernal », précise M. Monette.

Du 1er au 30 novembre, nos régions reçoivent généralement 62 millimètres de pluie et 19 centimètres de neige. Selon Félix Biron, cette brisure météorologique apportera d’importantes quantités de neige au détriment des précipitations pluvieuses. 

« La fameuse première neige pourrait rester au sol au lieu de disparaître. Nous allons perdre de 10 à 15 degrés en seulement quelques jours, en raison d’un courant-jet nordique qui descendra sous le Québec », dit celui-ci. 

Cette descente d’air froid pourrait perdurer jusqu’en décembre, fermant ainsi la porte aux redoux. Le dernier mois de l’année s’annonce particulièrement corsé. Il faudra attendre l’aperçu hivernal de MétéoMédia pour obtenir les détails complets. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires