Un Beauceron se fait porte-parole de la reprise du sport au Québec

Photo de Mathieu Fournier
Par Mathieu Fournier
Un Beauceron se fait porte-parole de la reprise du sport au Québec
La majorité des activités sportives en groupe sont en pause au Québec depuis le 21 décembre dernier. (Photo : (Photo L'Éclaireur Progrès - Archives))

SPORTS. Le 10 janvier, Christian Quirion, originaire de Saint-Côme-Linière, a lancé une pétition afin d’appuyer la reprise du sport au Québec. Cette demande a connu une vague de popularité très rapidement, atteignant l’appui de plus de 10 000 signataires en moins de 24 heures.

Au départ, M. Quirion ne pensait pas que sa pétition allait se propager aussi vite. Avec celle-ci, il espère faire bouger les choses, mais surtout que les associations sportives mettent de la pression sur le gouvernement afin de relancer le sport intérieur le plus rapidement possible et cette fois-ci pour de bon.

« À force de discuter avec mon entourage, j’ai rapidement constaté que plusieurs personnes et leurs enfants vivent un changement d’attitude. C’est difficile de voir la détresse des enfants et de les voir regarder un écran toute la journée sans pouvoir jouer avec leurs amis », indique le père de trois enfants, dont deux pratiquent un sport organisé.

L’importance du sport

La pratique du sport, autant chez les enfants que chez les adultes, est essentielle sur plusieurs points, dont la santé physique et mentale, selon M. Quirion. Pour les jeunes, le sport permet de les garder motivés à l’école, de se construire une identité en plus de les garder sur le droit chemin. Chez les plus vieux, l’activité physique est un moyen de se garder en forme, d’évacuer le stress et permet d’évacuer les préoccupations quotidiennes.

« Nos enfants ne sont pas à risque. Nos jeunes n’ont pas à être privés des activités qu’ils aiment faire. On m’a toujours dit que le sport est la santé. Je crois que le sport est beaucoup plus une solution qu’un problème pour combattre la COVID-19 », mentionne-t-il.

Malgré son optimiste envers l’efficacité du sport sur la santé, Christian Quirion ne s’attend pas que cette pétition ait un grand impact sur la décision du gouvernement. « Honnêtement, je ne crois pas qu’elle va faire une différence. Toutefois, j’ai tout de même beaucoup d’espoir. Je me dis que si personne ne fait rien, il ne se passera jamais rien. C’est tous ensemble que nous allons réussir à faire bouger les choses », affirme le Cômelinois.

Au moment d’écrire ces lignes, cette demande de la reprise du sport au Québec s’adressant au premier ministre François Legault, la ministre responsable des loisirs et du sport, Isabelle Charest, ainsi qu’au député libéral, Enrico Chiccone, est désormais rendue à près de 17 000 signatures. Pour appuyer M. Quirion, visitez le site change.org et recherchez « Reprise des sports » dans la barre de recherche.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires