Un couple de Saint-Alfred remet 3000 $ à la Fondation Dr Clown

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Un couple de Saint-Alfred remet 3000 $ à la Fondation Dr Clown
Stéphanie Poulin a entre autre reçu l’aide de Marie-Pierre Desjardins et Raymonde Veilleux pour la distribution des bûches de Noël. (Photo : Gracieuseté)

Stéphanie Poulin et Sylvain Veilleux ont amassé environ 3000 $ pour la Fondation Dr Clown en vendant des bûches de Noël.

Plus précisément, l’argent sera versé à un programme en ligne dont le but est de diminuer l’anxiété des élèves. Des séances ont déjà eu lieu dans certaines écoles de Saint-Georges et il devrait aussi en avoir à Beauceville.

Le couple de Saint-Alfred s’est associé avec la pâtisserie Michaud de Val-Bélair, qui dispose d’un programme spécial pour les campagnes de financement, pour la préparation de ces gâteaux emblématiques du temps des Fêtes.

En moins de trois semaines, soit du 10 au 28 novembre, Mme Poulin et M. Veilleux ont vendu 431 bûches. Le couple ne s’attendait pas à un tel engouement pour la campagne.

« Nous ne nous attendions pas à ce que ça prenne cette ampleur surtout que notre campagne était courte, mais chaque fois que je refaisais un “post” sur Facebook, nous en revendions plusieurs dizaines. Des entreprises ont décidé d’en acheter pour les offrir à leurs employés », indique Mme Poulin.

Près de 15 000 $

Avec cette campagne, ce sont près de 15 000 $ que le couple a remis à la Fondation Dr Clown au cours de la dernière année.

Les Beaucerons ont décidé d’amasser des fonds pour cette cause, car leur fille, Jolyane, avait de graves problèmes de santé. Quand elle était à l’hôpital, la jeune fille était toujours impatiente de voir arriver les Drs Clown.

« Leur arrivée change totalement l’ambiance sur un étage. Tout le monde est plus de bonne humeur », mentionne M. Veilleux. « Quand ça allait bien, elle jouait à cache-cache avec eux. Ils lui chantaient aussi des chansons », complète Mme Poulin.

En janvier, le couple a décidé de vendre des nez de clown pour soutenir la Fondation. Ils ont ainsi amassé environ 600 $.

Malheureusement, Jolyane est décédée à la fin du mois, tout juste avant de célébrer son cinquième anniversaire.

Entre temps, le Cégep Beauce-Appalaches, où Mme Poulin travaille, a voulu s’impliquer en lançant une campagne de sociofinancement pour cette même fondation. « Nous avons donc demandé aux gens de faire un don directement à la campagne », mentionne-t-elle.

Le couple voulait ainsi éviter que l’argent ne passe par eux. « C’était important pour nous. Même lors de la campagne des bûches, l’argent était déposé directement à la pâtisserie Michaud », affirme M. Veilleux.

« Au départ, nous ne nous étions pas fixé d’objectif, mais la campagne s’est poursuivie une partie de l’année. À la fin, le montant amassé dépassait les 11 000 $ », ajoute Mme Poulin.

Dans les semaines qui ont suivi, Stéphanie Poulin et Sylvain Veilleux ont amorcé la campagne des bûches de Noël. Avec les 3000 $, le couple a donc recueilli près de 15 000 $ pour la Fondation. « Nous sommes très reconnaissants de voir à quel point les gens ont embarqué », poursuivent-ils.

Le fait de récolter des fonds pour cette cause les aide également à traverser cette épreuve difficile. « Pour nous, c’est un baume au cœur. C’est ce qui nous aide à avancer. En même temps, c’est une dose d’amour », confient-ils.

Le couple ne compte pas s’arrêter là. « Nous avons d’autres idées », assure-t-il.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires