Un défi ardu à relever

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Un défi ardu à relever
L'animateur de Cool FM, Adam Veilleux, et Amélie Simard, ont relevé le défi de faire une épicerie avec moins de 125 $. (Photo : (Photo gracieuseté))

SENSIBILISATION. Le Groupe de réflexion et d’action contre la pauvreté (GRAP) Beauce-Sartigan a tenu une activité de sensibilisation illustrer la difficulté des familles à faible revenu de faire une épicerie pour une famille de quatre personnes avec seulement 125 $ par semaine.

Le GRAP a donc demandé à l’animateur de la station Cool FM, Adam Veilleux de relever le défi, ce qu’il a réussi de justesse. Une fois à la caisse, M. Veilleux a dû retirer trois produits pour atteindre une facture de 124,96 $. « Cela m’a demandé beaucoup de temps et d’énergie. On parle d’une heure de préparation et d’une heure trente à l’épicerie », a-t-il souligné.

« On ne peut pas se permettre de se gâter et on doit s’en tenir au minimum. J’ai réussi pour une semaine en sacrifiant des choses. Pour un mois, ce serait un très gros défi, un vrai casse-tête », a ajouté M. Veilleux.

De plus, le GRAP a demandé à une mère monoparentale qui vit avec ses trois enfants, Mélissa Simard, de faire la même chose. Elle a complété son épicerie avec une facture de 110 $. « C’est mon quotidien. En moins de 30 minutes, […] j’ai trouvé tout ce qu’il faut pour que mes petits cocos ne manquent de rien », a-t-elle indiqué.

Précisons que le scénario sur lequel est basée l’activité provient d’un budget réel d’une famille de deux adultes et deux enfants de 10 et 8 ans. Dans celui-ci, les deux parents travaillent, l’un à temps plein dans une usine à 19 $ de l’heure et l’autre à raison de 25 heures par semaine à un taux horaire de 14 $. En compilant toutes les autres dépenses, il restait à la famille 125 $ par semaine pour se nourrir.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires