Un député tout feu tout flamme

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Un député tout feu tout flamme
Le jeune député de 27 ans, Samuel Poulin, souhaite le meilleur pour la Beauce et fait tout ce qui est en son pouvoir pour parvenir à ses fins. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Andréanne Huot)

N. D. L. R. : L’Éclaireur-Progrès a réalisé le portrait des deux nouveaux députés de la Beauce qui ont fait récemment leur entrée à l’Assemblée nationale.

Intense, exigeant et tenace, Samuel Poulin met tout son cœur dans ce qu’il entreprend et dans ses actions de tous les jours. Le jeune député se met de la pression, car pour lui, la Beauce mérite qu’il s’implique cœur et âme à la défendre et à la promouvoir.

Attaché à la région comme l’étaient son père et son grand-père avant lui, le député de Beauce-Sud a de l’ambition pour le futur de la Beauce. Il souhaite la voir grandir et s’épanouir encore plus. Il est veut s’inscrire dans l’histoire de la Beauce, sa Beauce.

C’est pour ces raisons qu’il s’en demande beaucoup. Au minimum 80 heures par semaine. Il commence dès 5h le matin et rares sont les soirs où il termine avant 21h30. Les fins de semaine, il n’en a pas. Elles servent également à travailler et à rencontrer les citoyens de son comté.

En tant que représentant des citoyens, législateur (il siège sur les commissions de la culture et de l’éducation ainsi que sur celle des relations avec les citoyens), militant et gardien des valeurs de la jeunesse dans son rôle d’adjoint au premier ministre volet jeunesse, il pense presque quotidiennement au bilan que la CAQ va laisser. «Je veux que les gens voient un miroir, que l’on soit le reflet de la population», soutient-il.

Journées chargées

En tant qu’ancien animateur de radio, sa journée commence toujours par une revue de presse ainsi que de regarder les urgences. Dès 7h30, il est à l’Assemblée nationale, sauf les lundis et vendredis où il est dans son comté. Se succèdent les réunions, les rencontres du caucus, les rencontres ministérielles, les présences en chambre et en commission parlementaire, ainsi que les nombreuses invitations par rapport à la jeunesse ou comme représentant des citoyens.

«Je suis très exigeant avec moi-même et envers les autres, mais cette exigence est la même que les citoyens ont envers les élus, mentionne M. Poulin, voulant toujours être à la hauteur. Obtenir un mandat de la population est un privilège et il faut rester humble et près des citoyens», déclame-t-il avec sa fougue habituelle.

«Quand je me couche, j’ai l’impression d’avoir tout fait ce que j’ai pu dans toutes les situations», ajoute-t-il.

Équilibre

Malgré son horaire particulièrement chargé, Samuel Poulin affirme faire des choix pour prendre un peu de temps avec sa famille et ses amis. Il se trouve aussi du temps de ressourcement personnel. «J’ai beaucoup de préoccupations alors c’est important d’avoir des moments d’arrêt. Je marche beaucoup, j’aime marcher avec mon capuchon dans le froid. Mes parents ont un chalet et j’aime également être seul sur le quai quand il vente beaucoup», affirme M. Poulin.

Même s’il prend du temps pour garder l’équilibre, il ne souhaite pas pour autant ralentir la cadence. Il ne se voit pas faire autre chose que de la politique. «J’adore ce que je fais. Rencontrer des gens tout le temps, c’est ce qui me donne de l’énergie pour continuer». Il affirme être au bon endroit au bon moment. «Je fais tout avec cœur et avec passion», mentionne-t-il en terminant.

À lire aussi: Une après carrière parfaite pour Luc Provençal

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] À lire aussi: Samuel Poulin: un député tout feu tout flamme […]