Un dernier débat avant le vote

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Un dernier débat avant le vote
Les candidats Chantale Giguère, du Parti Libre Canada, Philippe-Alexandre Langlois du Parti libéral du Canada, Richard Lehoux du Parti conservateur du Canada, Maxime Bernier du Parti populaire du Canada et Solange Thibodeau, du Bloc québécois. (Photo : Sébastien Roysebastienroy@leclaireurprogres.ca)

POLITIQUE. Cinq des huit candidats de la circonscription de Beauce aux élections fédérales ont pris part au débat tenu en ligne par la Chambre de commerce de Saint-Georges.

Tout d’abord, précisons que tous les candidats ont été invités. Le député sortant du Parti conservateur du Canada, Richard Lehoux, le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, le candidat du Parti libéral du Canada, Philippe-Alexandre Langlois, la candidate du Bloc Québécois, Solange Thibodeau, et la candidate du Parti Libre Canada, Chantale Giguère, ont accepté l’invitation. Les autres ont soit refusé l’invitation, soit n’ont pas répondu à celle-ci.

Quatre thèmes ont été abordés au cours de cet échange animé par Suzanne Bougie, soit la pandémie, l’économie, l’environnement et la relation entre le Canada et le Québec.

Sur la gestion de la pandémie, M. Langlois défend son parti. « Nous devons continuer d’aider tout le monde. Avec 92 % de ses entreprises qui sont restées ouvertes, le Canada est le pays du G20 le mieux placé pour la relance économique », lance-t-il.

De son côté, M. Bernier estime qu’il n’y a pas d’état d’urgence, que le vaccin fonctionne et qu’il faut donc mettre fin « aux violations de nos droits et de nos libertés ».

Quant à Mme Thibodeau, elle insiste sur l’importance de la vaccination et de convaincre ceux qui ne le sont pas encore à recevoir leurs doses.

Pour sa part, Mme Giguère qualifie la situation sanitaire actuelle de « délire ». « C’est une fausse pandémie. Il faut arrêter d’injecter des vaccins expérimentaux. On ne sait pas ce qu’ils contiennent », a-t-elle affirmé.

Pour ce qui est de la pénurie de main-d’œuvre, tous sont favorables à encourager les aînés à demeurer sur le marché du travail, mais leur opinion diffère sur la façon d’y parvenir. Tous les candidats à l’exception du représentant libéral veulent que cesse la PCRE.

Au sujet de l’environnement, M. Bernier a affirmé ne pas y voir une urgence climatique, tandis que Mme Giguère ne croit pas du tout aux changements climatiques, estimant que ce n’est pas un sujet important.

Les trois autres se sont dits interpellés par la situation. M. Lehoux a notamment indiqué constater l’accélération des catastrophes naturelles, citant les feux de forêt et la sécheresse qui sévissent dans l’ouest du pays.

Celui-ci a aussi insisté que seul le Parti conservateur a reconnu la nation québécoise, tandis que « Justin Trudeau divise ».

« Tout le Québec a été choqué par l’accusation faite contre le Québec au débat en anglais. La laïcité de l’État est importante », a fait valoir Mme Thibodeau.

M. Bernier a plutôt prôné l’octroi de plus de pouvoirs à toutes les provinces. « Il n’y aura pas de relation asymétrique », a-t-il dit.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires