Un été presque parfait en Chaudière-Appalaches

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Un été presque parfait en Chaudière-Appalaches
Avec les nombreuses journées chaudes à l’horizon, les glissades d’eau et piscines seront très populaires. (Photo : L’Éclaireur Progrès - Archives)

En 2020, nous avons eu droit à un été superbe avec du beau temps et beaucoup de chaleur. Sans être caniculaire, la prochaine saison estivale ressemblera à celle de l’année dernière.

Pour la période allant du 1er juin au 31 août, les mercures moyens en Beauce, Bellechasse et dans les Etchemins sont de 23 (juin), 25 (juillet) et 24 (août) degrés.

Selon MétéoMédia, les températures estivales seront au-dessus des normales en 2021. La semaine prochaine, des mercures dépassant 30 degrés étaient d’ailleurs prévus dans ces trois régions.

« L’anticyclone des Bermudes sera présent souvent dans le nord de l’océan Atlantique. Ce système dépressionnaire amènera des bouffées de chaleur et une plus grande humidité venant du Golfe du Mexique », explique Anne-Sophie Colombani, météorologue à MétéoMédia.

Les orages seront plus nombreux au sud de la Beauce.

En raison d’un dôme d’air frais en provenance de la baie d’Hudson, les journées chaudes seront aussi plus tolérables. Généralement, notre région connaît quatre ou cinq canicules par été.

« Ce ne sera pas comme l’an dernier, où les canicules ont été nombreuses. Pour que ça se produise, le mercure doit atteindre au moins 30 degrés, sans humidex, pendant trois jours consécutifs », précise Mme Colombani.

Sécheresse et orages

Sur le plan des précipitations, la Beauce, Bellechasse et les Etchemins reçoivent en moyenne 112 (juin), 114 (juillet) et 123 (août) millimètres d’eau sous forme de pluie.

Ces moyennes devraient se refléter sur l’été 2021. Cependant, MétéoMédia prévoit également la formation de nombreuses cellules orageuses. Le temps sera ainsi plus sec qu’à l’habitude, une situation qui causera des maux de tête aux agriculteurs et jardiniers.

« Le corridor météo, où se forment les tempêtes tropicales, passe par le Maine avant de se diriger vers les Maritimes. Les municipalités près de la frontière américaine auront donc droit à des orages forts et courts. En remontant vers le nord, ce sera plus sec », indique Anne-Sophie Colombani.

Le solstice d’été, lançant officiellement cette saison, aura lieu le dimanche 20 juin à 23h31. Malgré les reliefs variés de la région, les conditions météorologiques devraient être similaires dans tous les secteurs.

« On s’attend aussi à une belle fin d’été, avec des températures chaudes jusqu’en septembre. Ce sera une transition tout en douceur vers l’automne », conclut Mme Colombani.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires