Un hiver encore plus enneigé et froid que le précédent

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Un hiver encore plus enneigé et froid que le précédent
Les déneigeurs ne chômeront pas jusqu’en avril prochain. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins)

L’hiver 2018-2019 s’est étendu sur près de six mois en Beauce, Bellechasse et dans les Etchemins. Malheureusement (ou heureusement !), nous vivrons à nouveau une saison hivernale semblable dans ces trois secteurs.

D’après l’aperçu hivernal de MétéoMédia, allant du 1er décembre au 28 février, les accumulations neigeuses dépasseront les normales saisonnières. En moyenne, la Beauce, Bellechasse et les Etchemins reçoivent 55 (décembre), 48 (janvier) et 40 centimètres (février) de neige, soit un total de 143 centimètres.

«Le Blob, une masse d’eau chaude dans le Pacifique, amènera des courants d’air chaud au nord et à l’est du Canada, dans une forme d’anticyclone. Avec le croisement d’un courant-jet chaud venant de l’Atlantique, le vortex polaire descendra davantage pour amener de la neige et du froid», explique Patrick de Bellefeuille, météorologue chez MétéoMédia.

En 2018-2019, 131 centimètres de neige étaient tombés sur ces trois mois. Cependant, des averses totalisant 37 et 30 centimètres avaient été enregistrées en novembre 2018 et avril 2019. Ces données étaient de six et trois centimètres en novembre 2017 et avril 2018.

Cet hiver sera idéal pour les amateurs de plein air.

«Avec nos études faites précédemment, ce phénomène (long hiver) risque d’arriver plus souvent avec les changements climatiques. Il y a seulement en décembre où le patron météo est incertain. Il est possible que la pluie nous donne presque un Noël vert, comme l’an dernier», dit M. de Bellefeuille.

Froids plus longs

Dans notre région, les mercures moyens sont de – 8, – 12 et – 10 degrés pour décembre, janvier et février.

L’hiver précédent respectait ces moyennes, ce qui ne sera pas le cas pour le prochain. Des mercures et temps plus froids sont à prévoir, sans aller vers une hausse marquée des températures extrêmes (- 30 degrés et plus bas).

«Comme votre secteur est situé près de la côte est américaine, où l’eau et les courants-jets sont plus chauds, les grands froids devraient arriver plus tard. Les endroits plus montagneux seront touchés plus rapidement. Les changements climatiques amènent aussi des périodes froides plus longues», mentionne Patrick de Bellefeuille.

«L’hiver 2019-2020 risque de s’étirer longtemps, diminuant les probabilités de connaître un printemps hâtif. Les températures froides et l’abondance de neige seront optimales pour la pratique des sports d’hiver», ajoute André Monette, chef de service de la météorologie à MétéoMédia.

Les hivers ne sont jamais pareils !

Saison Neige (cm) Mercure maximum (moyenne) Mercure minimum (moyenne)
2007-2008 282 – 4 – 15
2008-2009 157 – 6 – 18
2009-2010 97 – 4 – 11
2010-2011 153 – 5 – 14
2011-2012 94 – 2 – 13
2012-2013 96 – 4 – 14
2013-2014 128 – 6 – 17
2014-2015 62 – 6 – 17
2015-2016 86 – 2 – 10
2016-2017 86 – 3 – 12
2017-2018 140 – 4 – 15
2018-2019 131 – 5 – 16

 

  • La saison s’échelonne du 1er décembre au 28 février.
  • Sources : Environnement Canada et Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des