Un nouveau bâtiment pour la Clinique Atlas et Altitude Clinique Médico-sportive

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Un nouveau bâtiment pour la Clinique Atlas et Altitude Clinique Médico-sportive
L'inauguration officielle a eu lieu en présence de tous les partenaires qui ont participé au projet. (Photo : L'Éclaireur-Progrès - Sébastien Roy)

La Clinique Atlas et Altitude Clinique Médico-sportive ont inauguré leur nouveau local situé au 2775, 120e Rue à Saint-Georges.

Les deux cliniques ont doublé leur superficie en emménageant dans ce nouveau bâtiment de 6500 pieds dont la construction s’est amorcée en avril 2018. La nouvelle bâtisse a été construite en en acier et en bois. Elle met également en valeur le granit, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

La Clinique Atlas savait qu’elle devrait avoir une plus grande superficie de travail un jour, mais elle a dû devancer ses plans. Les propriétaires, Marilyn Lacroix et Mickaël Plante, ont dû commencer les recherches pour un nouveau local en 2017.

C’est que l’un des locataires qui se trouvait dans le même bâtiment qu’eux souhaite agrandir. Le propriétaire leur a alors proposé de les relocaliser ailleurs même s’il restait trois ans à leur bail.

Au final, aucun des locaux proposés ne leur convenait. «Nous nous sommes alors dit: “Quant à déménager, ne le faisons pas plusieurs fois.” Cela nous a aussi permis de grossir plus rapidement», raconte Mme Lacroix.

Malgré la situation, Mme Lacroix et M. Plante ont conservé de bonnes relations avec le propriétaire de leur ancien local. «Nous avons conclu une entente à l’amiable. Il nous a même proposé d’investir dans la nouvelle bâtisse», mentionnent-ils.

Ce nouvel espace de travail réunira sous un même toit les chiropraticiennes, massothérapeutes, kinésiologues et l’orthésiste de la Clinique Atlas et les physiothérapeutes, kinésiologues, thérapeutes en réadaptation physique et l’ostéopathe d’Altitude Clinique.

La présence de deux cliniques qui traitent des maux semblables, mais de manière différente, ne gêne pas les propriétaires. «Honnêtement, c’est un peu de la compétition pour nous. Ce l’était avant que nous soyons dans le même bâtiment. Malgré cela, il y a un grand respect entre nous. Au lieu de nous écraser, cette compétition nous permet d’aller plus vite l’un et l’autre», indique pour sa part le copropriétaire d’Altitude Clinique, Hubert Poirier.

«Le fait d’être ensemble crée une synergie pour les clients. Il arrive aussi que l’on travaille en collaboration», renchérit Mme Lacroix. «On traite les mêmes douleurs, mais pas de la même façon», complète M. Plante.

C’est d’ailleurs un patient commun qui a mis les deux entreprises en contact. «Il m’avait dit qu’Hubert aimerait faire une clinique multidisciplinaire lui aussi. […] Nous nous en sommes parlé et le projet fonctionnait pour eux comme pour nous», explique Mme Lacroix.

La Clinique Atlas et Altitude Clinique Médico-sportive organiseront une journée portes ouvertes le 26 mai prochain, de 10h à 16h.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des