Un nouveau camion autopompe pour les pompiers de Saint-Georges

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Un nouveau camion autopompe pour les pompiers de Saint-Georges
Le directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Georges, Sylvain Veilleux, le maire de Sant-Georges, Claude Morin, et le président de Maxi Métal, Danny Dufour. (Photo : L'Éclaireur-Progrès - Sébastien Roy)

L’entreprise Maxi Métal a officiellement présenté le nouveau camion autopompe du Service de sécurité incendie de Saint-Georges le 11 juillet après-midi à son usine située dans la 25e Avenue.

Le nouveau véhicule remplacera celui qui avait pris feu à Saint-Jean-de-la-Lande le 5 juillet dernier. La ville avait emprunté une somme de 645 000 $ en novembre dernier pour en faire l’achat. «On retrouve tout ce qu’il y a de plus moderne, un système de mousse CAF. C’est un beau véhicule d’intervention pour nous», mentionne le directeur du Service de sécurité incendie, Sylvain Veilleux.

Également sur place, le maire de Saint-Georges, Claude Morin, s’est dit très heureux du nouveau véhicule. «L’une des responsabilités du conseil municipal est d’assurer la sécurité des citoyens et c’est avec des équipements dernier cri comme celui-ci qu’on peut assurer leur sécurité en cas d’incendie», affirme-t-il.

«Pour Maxi Métal, c’est une grande fierté de construire un véhicule qui va aider protéger notre communauté», a ajouté le président de l’entreprise beauceronne, Dany Dufour.

Le camion comprend notamment un compartiment pour la décontamination des pompiers puisse se faire directement sur les lieux d’un incendie. Cela comprend plusieurs brosses et un système de dévidoir dédié à cet effet.

De plus, la cabine a été conçue pour être facilement lavée afin d’éviter une contamination croisée entre les pompiers. «La contamination est le sujet de l’heure chez les pompiers. C’est un thème qui revient à tous les congrès auxquels nous participons», explique le directeur du développement des affaires de Maxi Métal, Christopher Sapienza.

Ces ajouts étaient une nécessité selon M. Veilleux. «Avec l’étude qui était sortie sur les cancers des pompiers, ce sont toutes des normes que nous devons appliquer», indique-t-il.

 

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des