Un important développement en mars pour Mareck Dupuis

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Un important développement en mars pour Mareck Dupuis
Mareck Dupuis fait face à quatre chefs d'accusations, dont conduite dangereuse et négligence criminelle causant la mort

Mareck Dupuis reviendra en cour le 23 mars 2020 au palais de justice de Saint-Joseph.

À lire également: Une collision cause un décès sur le boulevard Lacroix

Le jeune homme de Saint-Martin avait été arrêté à la suite d’une violente collision survenue à l’intersection du boulevard Lacroix et de la 118e Rue, à Saint-Georges, le 16 janvier 2018. Celui-ci se trouvait au volant d’un camion semi-remorque lorsqu’il est entré en collision avec une voiture.

La conductrice de la voiture, Anne-Sophie Veilleux, 18 ans de Beauceville, est décédée de ses blessures, alors que sa passagère, originaire de Saint-Georges, a subi de graves blessures.

Mareck Dupuis fait face à quatre chefs d’accusation, soit conduite dangereuse causant la mort, conduite dangereuse causant des lésions corporelles, négligence criminelle causant la mort et négligence criminelle causant des lésions corporelles.

Rappelons qu’en novembre 2018, une évaluation psychologique avait été demandée pour déterminer si l’accusé pouvait être tenu criminellement responsable ou non des événements reprochés en raison d’un choc post-traumatique.

«M. Dupuis avait été impliqué dans un accident mortel pour lequel il n’avait aucune responsabilité. Un homme s’était couché sous les roues de son camion [en septembre 2017 à Québec]», avait alors expliqué son avocat, Jean Berchman.

Ce dernier avait ajouté qu’un psychologue se trouvait avec le jeune homme dans son véhicule quelques instants avant la collision.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des