Un rap littéraire inspiré par l’espace

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Un rap littéraire inspiré par l’espace
Vendou et De.Ville se partageront la scène le 19 août à Saint-Georges. (Photo : (Photo gracieuseté))

Vendou se définit lui-même comme un mouton noir sur la scène du rap québécois. À la place du ton revendicateur au joual châtié, le Montréalais préfère les mots soutenus et la musique comme exutoire de la sensibilité.

« Le rap était mon créneau naturel de création, mais j’ai pris du temps pour trouver ce que je voulais faire. Je suis un amoureux de la littérature et des arts. Dans mes chansons, il y a un dialogue intérieur et de l’introspection », explique Vendou.

Sur les 14 pièces de Millénium, son premier album, Vendou nous guide dans les lois naturelles et cosmiques. Il perçoit le temps comme un espace plutôt qu’une unité de mesure, un phénomène perçu notamment dans les pièces Pleine lune, Météore, Drôle de rêve et Comme une étoile.

« Mes textes font réfléchir sur le plan philosophique, mais ce n’est pas quelque chose de lourd », mentionne le rappeur.

Vendou a donné plus de 200 spectacles au Québec, en France et en Belgique. « Je suis déjà venu en Beauce pour faire la première partie de Loud. Cette fois, je serai accompagné par un band complet. J’aime parler et rire avec les spectateurs », dit-il.

De.Ville chantera en première partie de Vendou. Ce duo rap Québec-Maroc puise ses inspirations dans le Raï, la musique maghrébine et les sons d’Afrique de l’Ouest. Les paroles des chansons s’amalgament entre le darija, l’arabe classique, le français et l’anglais.

Le spectacle aura lieu le jeudi 19 août à 20h, à la Salle Alphonse-Desjardins de Saint-Georges (Cégep Beauce-Appalaches). Les billets sont en vente à 16 $ sur lesamantsdelascene.com (en tout temps) et à la billetterie située au 117 40, 3e Avenue (dès le lundi 2 août).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires