Un retour dans le passé de Saint-Georges avec la Sorcière de l’île Pozer

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Un retour dans le passé de Saint-Georges avec la Sorcière de l’île Pozer
Le garçon et la Sorcière au début de l'aventure.

La pièce à saveur historique qui fait découvrir le passé de la ville de Saint-Georges intitulée La Sorcière de l’île Pozer est de retour pour un deuxième été consécutif avec plusieurs nouveautés.

Idéal pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’histoire de la ville ainsi que pour les touristes en vacances, la pièce se déroule sur cinq tableaux où les spectateurs sont amenés en autobus.

Pour cette seconde mouture, le texte a été entièrement revu et corrigé par l’auteur et metteur en scène, Harold Gilbert. «Il y a beaucoup d’ajouts de texte dans l’autobus afin de mieux faire découvrir les atouts de Saint-Georges» explique Caroline Veilleux à la coordination. Dans les différents tableaux, des longueurs ont été enlevées et l’addition de certains passages rendent l’ensemble est beaucoup plus fluide, ajoute Mme Veilleux.

La pièce est passée de 17 à 20 personnages. La plupart sont de retour, mais le changement le plus remarqué est le nouveau comédien qui joue le garçon, un rôle clé tenu par Aimeric Pomerleau. Tout au long des tableaux, il suit le groupe avec la Sorcière, Cléodolinda, jouée par Doris McCollough.

Autre nouveauté, des personnages silencieux ont été ajoutés comme les Abénakis, les oursons, l’annonceuse et le jongleur de Beauce Carnaval ainsi qu’Édouard Lacroix et Baptiste Béland. Au total, puisque certains ont un double rôle, il y a cinq personnages de plus par représentation.

Le coût pour la ville de Saint-Georges pour l’an dernier a été de 25 000 $ à 30 000 $, selon Caroline Veilleux. Cela devrait être la même chose cette année puisque les principaux frais, la location de l’autobus et le cachet des acteurs sont encore présents.

Appréciation de la journaliste

Étant devenue une Beauceronne d’adoption depuis un peu plus de cinq ans, je connaissais peu l’histoire de Saint-Georges. J’ai appris beaucoup, tout en prenant du bon temps. Je considère que cette pièce devrait être vue non seulement par les résidents, mais aussi par tous les Beaucerons et les touristes en visites. Avec un coût très raisonnable de 10 $ pour un spectacle de 2h30, je crois qu’il est temps d’inviter les amis et la parenté.

J’ai apprécié le fait que les scènes ne soient pas jouées en ordre chronologique. On saute dans le temps d’un événement marquant à un autre, ce qui nous fait bien comprendre différents éléments historiques, comme les chicanes entre l’est et l’ouest. On retrouve aussi le curé Dionne qui explique la construction de l’église de Saint-Georges et du Couvent des Sœurs du Bon Pasteur. On passe aussi facilement des premiers résidents à l’industrialisation en passant par la fièvre de l’or qui a gagné la Beauce dans les années 1850.

Bref, j’ai adoré ce retour en arrière ainsi qu’en apprendre plus sur la ville qui est devenue la plus populeuse de la Beauce. Je conseille cette pièce à tous. J’ajouterais que les comédiens, bien qu’amateurs, sont vraiment excellents.

Pour en savoir plus sur cette pièce présentée les jeudis et vendredis à 13h et 16h ainsi que les samedis et dimanches à 13h, consultez le site de la Ville de Saint-Georges au www.saint-georges.ca.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des
Francine
Invité
Francine

tres bien j, ai hate d,y aller mais ou prenons nous les billets ou prenons nous l,autobus?

Denyse Pinsonneault
Invité
Denyse Pinsonneault

Réservation suggérée : 418 226-2271 poste 2253

* Les billets réservés devront être récupérés au maximum le dimanche avant la représentation au centre culturel Marie-Fizbach. L’autobus part du centre culturel.