Un rêve trop grand devenu réalité pour Vanessa Rancourt

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Un rêve trop grand devenu réalité pour Vanessa Rancourt
Vanessa Rancourt (au centre) et ses élèves ont pu bénéficier des cours de l’entraîneur personnel, Bernard Hiller (à droite) et de la directrice de casting, April Webster (à gauche).

Originaire de Saint-Georges, Vanessa Rancourt a lancé en 2016 la House of Actors, le seul établissement qui enseigne le métier d’acteur à collaborer avec Bernard Hiller, l’un des plus célèbres entraîneurs personnels de Hollywood, ayant travaillé avec entre autres Vanessa Hudgens, Cameron Diaz et Lionel Ritchie en plus d’avoir le soutien de Samuel L. Jackson et Leonardo DiCaprio.

Mme Rancourt veut partager son parcours, pour inspirer les gens de la Beauce à rêver grand. «Peu importe d’où tu viens, ton rêve ne sera jamais trop gros, mais il faut toujours travailler. On m’a dit plusieurs fois que je ne réussirai pas. Aujourd’hui je suis la plus jeune à avoir une école pour acteurs», dit-elle.

Un concours de circonstances a permis à Mme Rancourt de rencontrer une première fois M. Hiller en juin 2017. Après avoir réussi rejoint son assistante, la Beauceronne obtient un rendez-vous avec M. Hiller à son penthouse. «Il y a eu un malentendu. Il croyait que je connaissais Leonardo DiCaprio. C’est pour cela qu’il avait accepté, car il ne collabore jamais avec des écoles pour acteurs», explique-t-elle.

Pendant la rencontre, M. Hiller a reçu un appel du célèbre acteur. «Il m’a dit: “Tu ne devineras jamais qui est au bout du fil. C’est Leo”. Il s’est alors rendu compte que je ne le connaissais pas. Il a tout de même pris la peine de m’écouter. Je lui explique alors mon projet d’amener des étudiants de mon école à Los Angeles pour des cours. Il a fini par accepter à la condition que j’emmène 30 élèves pour un cours d’introduction le mois suivant», poursuit-elle.

Un gros défi

Il s’agissait d’un gros défi à relever pour Mme Rancourt qui emmenait cinq à six de ses étudiants suivre des cours à la Acting Corps de Los Angeles depuis 2015. Il faut dire qu’habituellement, M. Hiller enseigne à des acteurs d’expérience ou qui lui ont été référés par ses contacts. «Il me fallait près d’un an pour trouver les étudiants. Cette fois, j’avais un mois pour en trouver 30», affirme la Georgienne qui a atteint son objectif.

Une deuxième cohorte de 40 personnes a pris part à la formation de M. Hiller du 20 au 25 février 2018. «Sa façon de faire est très exhaustive et exigeante. En 40 heures, j’ai appris plus qu’en six ans à la Acting Corps. J’en suis ressortie plus motivée à mon retour à Montréal», mentionne-t-elle.

Celle-ci ajoute qu’il faut avoir la bonne attitude pour réussir. «Il ne faut pas arriver avec le but de booker un rôle. Nous sommes là pour apprendre. M. Hiller travaille avec April Webster, l’une des plus grandes directrices de casting. Nous avons aussi eu la visite du réalisateur Kenny Ortega et de l’acteur Christopher McDonald», dit-elle.

Cette collaboration entre M. Hiller et Vanessa Rancourt a également eu des retombées à Montréal. «Nous avons beaucoup de valeurs communes. Nous croyons que pour être un meilleur acteur, il faut être une meilleure personne. C’est sur cela que reposent les cours. Je me suis inspirée de sa personne pour mes cours, mais je n’ai pas voulu faire les mêmes exercices, j’ai trop de respect pour lui», conclut-elle.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des