Un spectacle « parfa » et assez grivois 

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Un spectacle « parfa » et assez grivois 
Olivier Martineau est baveux sans être irrespectueux.  (Photo : (Photo gracieuseté))

Politiquement incorrect, Olivier Martineau aime repousser les limites de l’humour. Son deuxième spectacle, intitulé Parfa, représente un défoulement collectif où personne n’est à l’abri d’une critique.

« Parfa est un mot très québécois. Ça va faire la job, même s’il y a des imperfections. Je tape sur une longue liste de ces imperfections. Je suis un grand baveux, sans être irrespectueux », indique-t-il.

Ce dernier a vendu 60 000 billets de son premier spectacle présenté entre 2015 et 2018. Olivier Martineau a également fait la première partie d’humoristes de renoms, comme Jerry Seinfeld, Jamel Debbouze, Gad Elmaleh et Anthony Kavanagh.

« J’ai fait aussi beaucoup de radio et de télé. C’est formateur d’utiliser différents canaux de communication. L’avantage de la scène, c’est que je suis mon propre employeur et j’ai le temps de raconter les choses », mentionne-t-il.

Bière à la main sur scène, Olivier Martineau promène toujours sa guitare avec lui. Cet instrument est à l’origine du numéro Douze jokes, prestation qui a donné un bon coup de pouce à sa carrière.

« Je m’en sers pour amener certains gags plus loin. Le show est un gros party grivois », dit Olivier.

Suggéré aux 16 ans et plus, le spectacle aura lieu le vendredi 29 octobre à 20 h à la Salle Alphonse-Desjardins de Saint-Georges (Cégep Beauce-Appalaches). Les billets sont en vente à 43 $ sur le site web Les Amants de la Scène et à la billetterie située au 117 40, 3e Avenue.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires