Une aide financière de 200 000 $ pour stimuler la relève agricole

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Une aide financière de 200 000 $ pour stimuler la relève agricole
Samuel Poulin est en compagnie de Julie Bissonnette. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Andréanne Huot)

Dans le but d’encourager les jeunes à envisager une carrière dans le monde de l’agriculture, l’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse et député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, a annoncé un soutien financier de 200 000 $ à la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ).

Cette aide financière fait partie d’un partenariat de deux ans entre le gouvernement et la FRAQ. Samuel Poulin a à cœur les entreprises agricoles, celles qui nous nourrissent et il en connaît l’importance. Il indique que les régions ne seraient pas les mêmes sans ces entreprises.

«Le manque de relève et la rareté de main-d’œuvre affectent beaucoup d’entreprises et bien des secteurs de notre économie, dont l’agriculture. […] Après tout, l’agriculture est à la base de notre alimentation, sans compter qu’il s’agit d’un facteur clé qui favorise le dynamisme de nos régions. Notre gouvernement souhaite envoyer le signal clair que faire le choix de l’agriculture est attrayant, valorisant et passionnant. Avec ce projet, la FRAQ parviendra à capter l’intérêt de jeunes agriculteurs potentiels et à favoriser une belle relève dans le domaine», indique Samuel Poulin lors de l’annonce réalisée à la Ferme Berlyngo à Saint-Simon-les-Mines.

Samuel Poulin est à la ferme Berlyngo propriété de Rémi Busque avec Julie Bissonnette.
Vidéos

La somme servira à la production et à la diffusion de capsules vidéo pour faire la promotion de l’entrepreneuriat agricole. «De plus, cela permettra de consolider notre équipe de coordonnateurs à la FRAQ», explique la présidente de l’organisation, Julie Bissonnette. Cette quatrième ressource sera consacrée à la coordination de projets de relève agricole, à la valorisation de l’entrepreneuriat agricole et au soutien des démarches de transfert d’entreprises agricoles.

«Cette aide financière offerte par le gouvernement du Québec vient renforcer les efforts du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec pour aider la relève dans le secteur agricole. Ce faisant, cette contribution vient appuyer une orientation bien présente dans la Politique bioalimentaire 2018-2025 – Alimenter notre monde, selon laquelle une relève compétente et déterminée est essentielle pour assurer un avenir prospère à l’agriculture québécoise», précise pour sa part le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des