Une campagne de financement de 350 000 $ pour le projet multisports de Beauceville

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Une campagne de financement de 350 000 $ pour le projet multisports de Beauceville
Le comité organisateur de la campagne ainsi que les mentors de celle-ci et la porte-parole, Marie-Philip Poulin et le maire de Beauceville, François Veilleux. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Andréanne Huot)

Initiée par Richard Fortin du baseball mineur de Beauceville, la campagne de financement qui devait être plus petite a pris de l’ampleur et pourra servir à l’ensemble des installations sportives prévues dans le projet multisports de Beauceville.

Le baseball mineur devait initialement amasser 200 000 $ pour le terrain de baseball qui sera construit près du vieil aréna de Beauceville. «Il y a eu un consensus dans la ville et le petit projet est devenu collectif avec l’aide de la ville», indique l’un des mentors de la campagne de financement, Jean Champagne de Novatech.

Il s’agit d’un projet qui rencontre les valeurs de bien des gens de la communauté si bien que les autres organisations sportives de Beauceville ont embarqué également dans le projet de campagne de financement dont l’objectif est de 350 000 $. Il s’agit de la première phase de la campagne de financement, réservée aux entreprises et aux organisations. Une seconde phase de la campagne pour les particuliers sera lancée à l’automne.

Une porte-parole en or

La triple médaillée olympique, la Beaucevilloise Marie-Philip Poulin, s’est dite enchantée de s’impliquer dans le projet. «J’ai fait mon hockey mineur et d’autres sports comme le soccer, ici chez moi. Dans tous les complexes sportifs que j’ai visités, il y a quelque chose de rassembleur. C’est gratifiant de voir plein de gens actifs dans une communauté», mentionne-t-elle. La campagne de financement se fera jusqu’à l’ouverture de l’aréna.

Partenariats disponibles

La campagne permettra aux entreprises de s’annoncer dans les différentes installations sportives, pas seulement du côté du nouvel aréna. Différentes options sont prévues comme s’afficher dans une murale des partenaires, d’obtenir son nom sur les bâtiments, les terrains sportifs ou des installations, nom de la salle de réunion, bandes, clôtures, affiches géantes, tableaux indicateurs, même les gradins seront mis en vente.

D’autres options sont également disponibles pour des prix variant de 1000 $ à 250 000 $. Le nombre d’années où le nom du commanditaire sera affiché varie également selon le montant.

Fondation loisirs

Parallèlement à la campagne, une Fondation loisirs sera constituée avec le surplus d’argent amassé. Cette dernière aura la mission de redonner à la communauté en priorisant l’amélioration des équipements, en supportant les organismes et en favorisant l’accessibilité aux différents programmes sportifs dans la ville.

Un deuxième appel d’offres nécessaire

La Ville de Beauceville n’ayant eu que deux soumissionnaires pour son projet multisports doit retourner en appel d’offres en écartant certains éléments moins importants. En effet, les deux soumissions reçues se sont avérées non conformes. Un des soumissionnaires n’a pas respecté le budget alloué, soit 8 264 000 $, tandis que l’autre a enlevé des éléments dans le devis.

Le maire de Beauceville, François Veilleux, a indiqué que quelques petits éléments, qui n’ont pas encore été décidés, seront retranchés du projet. «Par exemple, on avait prévu une génératrice, mais on peut en louer une si jamais une panne survient», explique-t-il.

Le second appel d’offres sera lancé dès la semaine prochaine pour une période de deux à trois semaines afin de ne pas retarder le projet.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] conseillère municipale Marie-Andrée Giroux est certaine qu’avec la campagne de financement lancée à la fin juin, dont l’objectif est de 350 000 $, ces éléments, qui n’ont pas […]