Une cérémonie de citoyenneté canadienne rassemble 44 participants à Saint-Georges

Une cérémonie de citoyenneté canadienne rassemble 44 participants à Saint-Georges
Directeur technique de l’Ascalon de Saint-Georges, Alfred Picariello, au centre, a obtenu sa citoyenneté canadienne en compagnie de sa fille Lola, à sa gauche, et de sa conjointe Marion, à sa droite, le 20 septembre. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Amélie Carrier)

La salle Etchemin du centre de congrès Le Georgesville, à Saint-Georges, a été l’hôte d’une cérémonie de citoyenneté canadienne organisée par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada en collaboration avec le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Beauce-Sud, le vendredi 20 septembre dernier.

À lire également : «La majorité des personnes immigrantes se sentent bien accueillies en Beauce»

Un total de 44 personnes provenant de 20 pays différents, dorénavant établies dans les régions de la Beauce et de Lévis, y étaient rassemblées. Alors que certaines d’entre elles habitent ici depuis quatre ans, d’autres s’y sont installées il y a déjà 26 ans.

Parmi ces derniers se trouvaient des gens provenant non seulement de la Colombie, du Costa Rica, d’Haïti, de la France, de l’Espagne et de la Russie, mais également d’endroits tels que la Corée du Sud, la Thaïlande, le Vietnam, le Burkina Faso, le Congo, le Cameroun, le Maroc, la Tunisie et les Philippines.

C’est donc en présence de nombreux invités d’honneur, dont le greffier Daniel Jacques, la juge de la citoyenneté Marie Sénécal-Tremblay, ainsi qu’un gendarme de la Gendarmerie royale du Canada, qu’ils ont d’abord été invités à prêter serment, tous en chœur, avant de se voir remettre des documents officiels et quelques souvenirs du Canada.

«Être citoyen canadien, c’est l’idée, d’une part, de prendre la responsabilité de nos vies et de nos familles, et, d’autre part, de donner et de partager de nous-mêmes aussi généreusement, activement et bénévolement que nous le pouvons, dans la société qui nous entoure», a souligné Mme Sénécal-Tremblay.

Le maire de la Ville de Saint-Georges, Claude Morin, le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, l’agente d’intégration et de sensibilisation en immigration au CJE de Beauce-Sud, Mélanie Grenier, le préfet de la MRC de Beauce-Sartigan, Normand Roy, de même que plusieurs autres dignitaires se trouvaient d’ailleurs sur place pour l’occasion, plus tôt aujourd’hui.

Notons que cette cérémonie solennelle s’est conclue par une interprétation de l’hymne national, en français et en anglais, offerte par l’auteure-compositrice-interprète Jessica Pruneau, de Saint-Prosper.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des