Une classe dynamique et colorée grâce aux œuvres sur les chaises

Photo de Andreanne Huot
Par Andreanne Huot
Une classe dynamique et colorée grâce aux œuvres sur les chaises
Britany Lachance, Sabrina Maheu et Ann-Sophie Destrijker montrent leurs œuvres.

Les élèves en arts plastiques de l’enseignante Chantal Fecteau de la polyvalente Bélanger de Saint-Martin ont pu s’exprimer en dehors du papier ou de toile. De plus, leur œuvre restera dans l’école pour de nombreuses années.

Les étudiants devaient peindre une chaise en s’inspirant du travail de l’artiste Marcel Barbeau. Ces chaises mettent aujourd’hui de la couleur et de la vie dans une nouvelle classe ayant vu le jour cette année, appelée le Centre d’apprentissage (C.A.). Il s’agit d’une classe ayant pour but d’aider les jeunes qui ont des difficultés à l’école afin qu’ils puissent obtenir une diplomation.

Les élèves ont eu la chance de visiter le Musée national des beaux arts de Québec.

Afin de se préparer à effectuer cette œuvre, l’enseignante a amené une soixantaine d’élèves visiter l’exposition de Marcel Barbeau présentée au Musée national des beaux arts du Québec (MNBAQ) à Québec, le 1er novembre dernier.

«Le travail de Marcel Barbeau est très graphique. On y retrouve beaucoup de jeux de lignes et on a l’impression qu’il y a du mouvement dans certaines œuvres ou des illusions d’optique», précise l’enseignante.

Les élèves ont trouvé intéressant de voir des formes d’art qu’ils ne connaissaient pas. «L’abstrait les a beaucoup surpris», ajoute Mme Fecteau. «C’est le fun d’essayer de faire nos propres œuvres», mentionne Britany Lachance, étudiante en secondaire 4. «Avec l’abstrait, on peut imaginer et voir plusieurs choses», renchérit Sabrina Maheu qui est en cinquième secondaire.

Afin de bien préparer les chaises de classes en bois à recevoir la peinture, les élèves ont dû les sabler. Après avoir réalisé leurs œuvres, les chaises ont été recouvertes de deux couches de vernis à plancher afin d’en assurer la durabilité, explique Ann-Sophie Destrijker.

Ce qu’aime particulièrement Mme Fecteau, c’est que les œuvres sont léguées à l’école. L’idée de faire peindre les chaises du Centre d’apprentissage a germé dans l’esprit de l’enseignante Geneviève Plante qui travaille dans ce local. Un projet dans lequel Chantal Fecteau et ses élèves se sont lancés avec enthousiasme.

Un deuxième projet inspiré de l’art moderne

Ann-Sophie Destrijker a accepté de présenter le masque qu’elle a réalisé.

Les étudiants de Mme Fecteau ont aussi eu à réaliser des masques en s’inspirant de nouveau d’artistes Québécois. Les jeunes avaient le choix entre Marcel Barbeau, Alfred Pellan, Jean-Paul Riopelle, Jean-Paul Lemieux et Fernand Leduc.

Ils ont tout d’abord fait le croquis avant de faire le masque en papier mâché et de le peindre. Les masques sont exposés dans l’école en face de l’auditorium.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des