Une exposition sur Jacques Pinon empêchée par Saint-Georges selon Luc Pinon

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Une exposition sur Jacques Pinon empêchée par Saint-Georges selon Luc Pinon
Jacques Pinon a été maire de Saint-Georges de 1966 à 1968 (Photo : L'Éclaireur Progrès - Archives)

Le fils de l’ancien maire de Saint-Georges Jacques Pinon, Luc Pinon, affirme que la ville de Saint-Georges a empêché la tenue d’une exposition sur son père.

Luc Pinon fait état que la Société historique Sartigan avait accepté à l’unanimité de parrainer une exposition sur l’œuvre de son père lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisme en 2017. «Il y a deux jours [le 7 août], une personne importante à la Société m’a révélé que c’est la ville qui a refusé la tenue d’une exposition», mentionne-t-il.

Cette source, qu’il refuse d’identifier, affirme que c’est la ville de Saint-Georges qui a refusé que soit organisée l’exposition.

De son côté, la ville réplique que c’est «totalement faux». «Tout le monde [à la ville] est surpris [de cette affirmation]. La ville offre un soutien logistique, mais elle n’intervient pas dans le choix des expositions», indique le maire de Saint-Georges, Claude Morin.

La directrice de la Société historique, Anne Dutil, réfute elle aussi ces allégations. «La ville de Saint-Georges n’a jamais arrêté une exposition sur M. Pinon. Cela a été entendu que s’il y a une exposition sur tous les maires, il va y être au même titre que les autres. Ce n’est pas de la mauvaise foi de personne, ça a toujours été l’entente», déclare-t-elle.

Selon Luc Pinon, la ville lui a donné la même raison. «Elle dit qu’elle ne peut pas faire une exposition sur un maire sans parler des autres, mais ce n’est pas ce qu’elle a dit quand il y a eu une exposition sur Édouard Lacroix», mentionne-t-il, tout en assurant que l’exposition sur M. Lacroix était bien méritée.

Les deux frères comptent retourner voir la Société historique Sartigan pour suggérer deux expositions, l’une sur les maires de Saint-Georges et sur les travaux menés sur les berges au cours du dernier siècle, ainsi qu’une autre sur Jacques Pinon.

Plus qu’un quai

Jacques Pinon a été le maire de Saint-Georges-Est de 1966 à 1968. C’est durant son mandat que le premier mur de soutènement a été construit.

Celui-ci faisait partie d’un ensemble de travaux réalisés afin d’empêcher le centre-ville de Saint-Georges d’être inondé. On y retrouve notamment l’enlèvement de l’île Gilbert, la construction de l’avenue Chaudière et la construction du parc de stationnement le long de la rivière Chaudière.

Jacques Pinon avait fait part de ses idées dans une lettre ouverte publiée dans le journal en 1957, à la suite d’une inondation. En 1964, Saint-Georges, alors dirigée par le maire Sylvester Redmond procède à l’achat de l’île Gilbert. La même année, la ville «a fait sien le plan préconisé par l’échevin Jacques Pinon concernant les quais et un pont nouveau sur la rivière Chaudière», peut-on lire dans l’un des documents de Joël Pinon.

Son frère Luc et lui avaient écrit une lettre en 2017 dans laquelle ils demandaient de nommer le barrage gonflable, le kiosque ainsi que l’allée piétonnière et cyclable de la promenade Redmond au nom de leur père, décédé le 14 août 1969, afin de souligner ses accomplissements.

M. Morin leur avait répondu par écrit qu’une plaque commémorative pourrait être installée pour commémorer l’histoire du mur de soutènement, ce qui n’a pas satisfait MM. Pinon.

«Cette méconnaissance manifeste de l’ampleur du chantier de 1966-68, de son impact et de son histoire, illustre justement le besoin de faire connaître les faits», écrit Luc Pinon dans un communiqué de presse qu’il a fait parvenir au journal.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Anne Dutil Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Anne Dutil
Invité
Anne Dutil

Cette article ne relate aucunement la vérité. La société historique a bien expliqué et à la famille Pinon et à votre journaliste que nous n’avons pas jamais envisagé de faire une exposition sur le maire Pinon sinon en même temps que tous les maires de St Georges. Ce qui représente un travail bénévole d’au moins deux ans. L’ile Gilbert a été acheté par le maire Redmond durant son mandat.
Avant d’ecrire Certains articles, je crois que le journaliste doit s’informer et comprendre son sujet
Anne Dutil (bénévole)
Présidente de la Société historique Sartigan inc.