Une lettre à la dérive retrouvée cinq ans plus tard

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Une lettre à la dérive retrouvée cinq ans plus tard
La lettre qu'avait écrit Kassandra Gilbert en 2012 a été retrouvée cinq ans plus tard au parc des Chutes-de-la-Chaudière. (Photo : Gracieuseté)

Kassandra Jalbert ne croyait plus que la lettre qu’elle avait écrite avant de la mettre dans une bouteille et la déposer dans la rivière Chaudière près du pont Perreault à Notre-Dame-des-Pins en 2014 serait retrouvée un jour.

Cependant, elle a été retrouvée près de cinq ans plus tard au parc des Chutes-de-la-Chaudière, le 22 avril dernier.

«C’était une idée d’enfant», explique l’adolescente de 17 ans pour expliquer son geste, alors qu’elle avait 12 ans à l’époque.

«Mon amie et moi avions chacune écrit une lettre. Nous avions vu ça dans les films et nous nous étions dit que nous devrions le faire aussi», poursuit-elle. Elles se sont donc rendues toutes les deux au pont couvert pour déposer chacune une bouteille dans la rivière en juillet 2014.

Kassandra avait arrêté de croire que quelqu’un trouverait sa missive un jour. «J’étais sûre que personne n’allait la retrouver. Mon amie avait reçu une réponse deux ans plus tard. J’ai fini par me dire que la bouteille est restée prise quelque part. Possiblement qu’avec les inondations, le courant a été la chercher et l’a menée jusqu’aux chutes», estime-t-elle.

Une prémonition

C’est Alexandre Dumas qui a retrouvé la lettre. «J’ai vu la bouteille dans la rivière, en haut du barrage. En regardant attentivement, j’ai remarqué qu’il y avait un message à l’intérieur. Je me suis dit: “Bien voyons, comme dans les films”», résume-t-il. Il a alors dû entrer dans l’eau pour la récupérer, mais «pas au point de mettre ma vie en danger non plus», assure-t-il.

C’est un concours de circonstances qui a mené celui qui habite à Québec à se rendre au parc des Chutes-de-la-Chaudière. «Je n’y avais pas été depuis cinq ans. Ce jour-là j’avais le goût d’aller relaxer et de marcher sur le bord de l’eau. C’est comme une prémonition on pourrait dire», affirme Alexandre.

Ce dernier a fait appel aux réseaux sociaux pour retrouver l’auteure de l’envoi peu commun. «J’ai écrit un message sur la page Spotted : Beauceville. Il a fallu environ trois heures et demie avant d’avoir une réponse», raconte-t-il.

«C’était vraiment cool qu’il ait pu me retrouver aussi vite grâce aux réseaux sociaux, car j’avais changé d’adresse et de numéro de téléphone depuis», mentionne la Beauceronne.

Bien qu’elle ne se souvienne pas de tout ce qu’elle avait écrit, elle se rappelle avoir inscrit le nom de ses parents, leur âge, son adresse et son numéro de téléphone. «Je pense que je voulais que la personne qui trouve la lettre me contacte et c’est exactement ce qui est arrivé», ajoute-t-elle.

Kassandra et Alexandre se sont envoyé des messages textes depuis. «Nous avons ri de la situation. Nous comptons aller prendre un café pour en parler davantage et je veux lui remettre sa lettre», conclut Alexandre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des