Une névrosée en cavale atterrit dans un chalet où se côtoient amour et zizanie

Une névrosée en cavale atterrit dans un chalet où se côtoient amour et zizanie
Carl Jacques, Elsa Dallaire et Annie Gignac dans les rôles de Sylvain, Anna et Élodie. (Photo : L'Éclaireur Progrès - Amélie Carrier)

Les vacances de la construction, qui s’amorceront sous peu pour un grand nombre de travailleurs de la région, permettront aux amateurs de comédies estivales de se rendre au théâtre du Ganoué de Saint-Prosper. Pour l’occasion, ceux-ci pourront assister à la pièce Peau d’ours présentée à 12 reprises par la troupe Minute.

À lire également: «Trois activités aux antipodes organisées simultanément au même endroit»

Écrite par Rébecca Déraspe et mise en scène par David Grenier, la pièce jouée par les comédiens Benoît Côté, Annie Gignac, Carl Jacques et Elsa Dallaire du 18 juillet au 4 août prochains mettra en scène le couple formé par Félix et Élodie, parents de trois jeunes filles.

Souhaitant à tout prix se retrouver ainsi que raviver la flamme de leur relation amoureuse qui s’est malheureusement éteinte au fil des années, tous deux décident de se rendre, le temps d’une fin de semaine, au chalet familial situé à l’extérieur de la ville, au milieu de nulle part.

Leur séjour se verra toutefois chamboulé peu après y avoir posé les pieds en raison de la présence du frère de Félix, Sylvain, et de celle d’une névrosée en cavale, Anna, qui arrive soudainement dans le décor après s’être évadée d’une retraite silencieuse.

Quatre personnalités aux antipodes

Les spectateurs présents prendront conscience des traits de personnalité spécifiques à chacun dès le début de la présentation.

Plutôt intellectuel et aucunement manuel, Félix, psychothérapeute, reproche notamment à Élodie d’être beaucoup trop stricte et rangée. «Tu portes des pantoufles, tu te couches à 22h et tu ne manques jamais tes programmes. Tu es une Madame», lui lance-t-il.

Ces derniers, qui devront composer avec leurs visiteurs non désirés, soit un chasseur de lièvres en attente d’un diagnostic de cancer et une hypocondriaque ayant peur des médecins, des hôpitaux et des maladies, réaliseront rapidement que leur expérience en forêt ne sera pas de tout repos.

C’est donc en assistant aux représentations offertes du jeudi au dimanche, dès 20h, que les intéressés découvriront comment se déroulera la cohabitation entre ces personnages aux antipodes.

Notons d’ailleurs qu’il est possible de se procurer des billets afin de prendre part à l’une ou l’autre des soirées théâtrales à venir, vendus au coût de 20 $ chacun, en téléphonant au 418-594-5000 dès maintenant.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des