Une nouvelle entente internationale d’une durée de cinq ans pour le Cégep Beauce-Appalaches

Une nouvelle entente internationale d’une durée de cinq ans pour le Cégep Beauce-Appalaches
Éric Moulin, à gauche, représentant de l'Ensemble scolaire Saint-Pierre-Saint-Paul, est en compagnie de Pierre Leblanc, au centre, directeur général du Cégep Beauce-Appalaches, au moment de la signature de l'entente. (Photo : Gracieuseté)

Le Cégep Beauce-Appalaches (CBA) a récemment signé une entente de coopération d’une durée de cinq ans avec l’Ensemble scolaire Saint-Pierre-Saint-Paul (ESCL) situé dans la ville de Langogne, en France, dans le but de favoriser et d’intensifier les échanges entre ces deux institutions.

À lire également : «Les stages internationaux ont la cote au Cégep Beauce-Appalaches»

Offrant notamment des formations techniques en design graphique, en design de produits et en maintenance de véhicules, l’établissement privé d’enseignement supérieur entretient des relations avec le CBA depuis quelques années déjà.

«Le Cégep Beauce-Appalaches a fait du développement international l’une de ses priorités institutionnelles pour les prochaines années. Ce nouveau partenariat renforcera l’internationalisation de la formation et fera en sorte d’accroître la mobilité étudiante et professionnelle», explique le directeur général du cégep, Pierre Leblanc.

À l’avant se trouvent Lison Chabot et Pierre Leblanc, directrice des études et directeur général du Cégep Beauce-Appalaches, ainsi qu’Éric Moulin, représentant de l’Ensemble scolaire Saint-Pierre-Saint-Paul. Ils sont entourés des étudiants de l’établissement d’enseignement supérieur français.

Notons que l’entente internationale avec cet établissement d’éducation français permettra également l’élaboration de projets de recherche communs et de cheminements menant à la double diplomation ou à la double certification.

De l’Europe à la Beauce

La signature de ce partenariat s’est conclue à la suite du passage d’une vingtaine d’étudiants de l’ESCL au Cégep Beauce-Appalaches, le lundi 15 avril.

Ces derniers ont eu l’occasion de prendre connaissance des programmes ainsi que des services d’accompagnement qui y sont offerts, en plus d’en apprendre davantage à propos du système scolaire québécois.

«Nous recevrons d’ailleurs une première étudiante de cet ensemble scolaire dès l’automne 2019. Sa visite dans la région a confirmé son désir d’étudier ici en design d’intérieur. Certains de ses collègues envisagent même d’intégrer le CBA dans les années à venir», indique la directrice des études de l’établissement collégial de Saint-Georges, Lison Chabot.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des