Une nouvelle initiative pour lutter contre les changements climatiques

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Une nouvelle initiative pour lutter contre les changements climatiques
Le CRECA a organisé une visite d'infrastructures vertes en guise de première activité sur le terrain dans le cadre de Climat de changmeent. (Photo : (Photo CRECA))

ENVIRONNEMENT. Le Centre régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) a lancé la démarche Climat de changement le 16 novembre dans le but de réduire les gaz à effet de serre et de favoriser la résilience des communautés face aux changements climatiques.

Elle s’adresse aux décideurs et aux gestionnaires régionaux, de même qu’au milieu municipal. Diverses initiatives seront mises en place par le CRECA afin de les outiller et de les accompagner pour atteindre les objectifs de carboneutralité du Canada d’ici 2050.

Selon la présidente du CRECA, Véronique Brochu, l’organisation est  » bien outillée pour favoriser le partage d’expertise et faire rayonner les initiatives existantes  » en matière de lutte contre les changements climatiques à l’échelle régionale.

Ainsi, le CRECA travaillera de concert avec les élus municipaux de la région, notamment sur la mobilité durable régionale, la gestion des eaux pluviales et la planification municipale en adaptation aux changements climatiques, et ce, au cours des trois prochaines années.

Le projet a aussi pour but de favoriser le partage d’expertises régionales, faire rayonner les initiatives concrètes, élaborer des outils et développer des ressources pour passer à l’action, ainsi que d’accompagner les élus, les gestionnaires et les professionnels des domaines publics et privés pour identifier les enjeux sur lesquels ils peuvent agir le plus efficacement.

Précisons que Climat de changement a été implanté dans toutes les régions administratives du Québec. Il est financé à la hauteur de 3,9 M$ sur trois ans pour l’ensemble du Québec.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Normand Lemieux
Normand Lemieux
7 jours

Les pratiques de gestion optimale des eaux pluviales passent nécessairement par l’intégration d’ouvrages de gestion des eaux pluviales pour compenser l’imperméabilisation des milieux.
L’ère du tout à l’égout, c’est fini.