Une peine de 18 mois de prison pour un délinquant sexuel

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Une peine de 18 mois de prison pour un délinquant sexuel

Guy Béliveau, 76 ans de Notre-Dame-des-Pins, a été condamné à 18 mois de prison pour des gestes à caractère sexuel.

Le septuagénaire a reçu deux peines concurrentes pour des accusations d’agression sexuelle et d’obtention de services sexuels moyennant rétribution. À cela, s’ajoute une sentence de six mois à purger de manière consécutive en lien avec une accusation d’incitation à des contacts sexuels.

En plus de la période de détention, Béliveau devra respecter une période de probation de trois ans, un échantillon de son ADN a été prélevé et son nom se retrouvera au registre des délinquants sexuels à perpétuité.

De plus, il devra respecter de nombreuses conditions lorsqu’il recouvrera sa liberté. Il lui est notamment interdit de se trouver dans une garderie, sur un terrain d’école, un terrain de jeu, un centre communautaire ou un lieu public où il est possible de se baigner s’il est raisonnable de s’attendre à ce qu’il y ait des personnes de moins de 16 ans.

Le Beauceron ne pourra pas non plus se trouver à proximité de la résidence des victimes, de travailler ou de faire du bénévolat qui le placerait en situation d’autorité envers des personnes de moins de 16 ans.

Il lui sera aussi interdit de communiquer de quelque façon que ce soit avec des jeunes de moins de 16 ans sauf en présence d’une personne approuvée par la Cour et il ne pourra se servir d’Internet à moins de se conformer aux conditions imposées par le tribunal.

Précisons qu’il a plaidé coupable aux trois accusations mentionnées ci-dessus. Deux autres chefs figuraient à son dossier, mais ils ont été retirés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires