Une pièce illustrant le début du 20e siècle sous toutes ses coutures

Une pièce illustrant le début du 20e siècle sous toutes ses coutures
Théodore Paquet et Laurie Poulin interpréteront les personnages de Ludger Morin et de Flavie Laverdière. (Photo : Gracieuseté)

Le village fictif de la Roche Brûlée sera en vedette dans la pièce de théâtre Le grand retour de Ludger Morin, présentée par les étudiants du Cégep Beauce-Appalaches (CBA) les 28 février et 2 mars prochains. Pour l’occasion, les membres de la troupe de l’Épisode monteront sur les planches de la salle Alphonse-Desjardins dès 19h30.

À lire également : «Une multitude de rires pour les comédiens du théâtre de l’Épisode»

L’histoire qui sera racontée aux Beaucerons à la fin du mois est celle du bûcheron Ludger Morin, vivant au début du 20e siècle, qui sera interprété par Théodore Paquet, étudiant dans le programme Arts, lettres et communication, option Création et médias.

Amoureux des femmes, de l’alcool et de la vie en général, ce dernier reviendra des États-Unis après un long moment passé hors du pays et causera un certain chaos dans son patelin, le village de la Roche Brûlée, essentiellement composé de fermes, d’un magasin général, d’une école et d’un moulin.

La maîtresse d’école, la quêteuse, l’amoureuse déçue, la tenancière instruite du magasin et le méchant contremaître du moulin seront d’ailleurs quelques-uns des nombreux personnages présents sur scène qui s’avèreront plutôt représentatifs de cette époque.

«La parlure beauceronne a été le plus grand défi pour les comédiens. La maîtrise du parler de l’époque était toutefois essentielle pour permettre aux spectateurs de se plonger pleinement dans cet univers», explique la responsable du socioculturel au CBA, Julie Beaudoin.

En assistant à l’une des deux soirées proposées, le public aura non seulement droit à un récit dramatique, mais également à des moments plus touchants.

Écrite et mise en scène par Harold Gilbert, la pièce mettra en vedette 21 comédiens. Notons que l’accompagnement musical sera assuré en direct par la violoniste Claudia Tanguay.

Les billets pour cet événement sont présentement en vente au coût de 10 $ pour les adultes et de 7 $ pour les étudiants.

Il est possible de s’en procurer en se rendant au local C-159 du Cégep Beauce-Appalaches ou encore à la Librairie Sélect de Saint-Georges.

Les personnes intéressées pourront également en acheter à l’entrée les soirs de représentations.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] À lire également : «Une pièce illustrant le début du 20e siècle sous toutes ses coutures» […]