Actions environnementales: une priorité électorale selon les citoyens

Photo de Mathieu Fournier
Par Mathieu Fournier
Actions environnementales: une priorité électorale selon les citoyens
La Réserve naturelle de la Cumberland est l'un des endroits protégés en Chaudière-Appalaches. (Photo : (Photo Depositphotos))

MUNICIPAL. Selon un sondage réalisé par le Conseil régional de l’environnement de Chaudière-Appalaches (CRECA), 90 % des citoyens de la région sont « tout à fait en accord » avec le fait que les élus municipaux doivent poser des actions concrètes pour améliorer et protéger l’environnement après les élections municipales du 7 novembre prochain.

Plus concrètement, près du tiers des répondants (31 %) ont évoqué la protection et la création des milieux naturels comme gestes concrets à poser pour protéger l’environnement. Près d’une personne sur cinq (21 %) a priorisé diverses actions pour lutter contre les changements climatiques, principalement la mobilité durable.

Les autres actions jugées « prioritaires » par les répondants sont des mesures liées à un meilleur aménagement du territoire (11 %), la valorisation des déchets et du composte (8 %), l’autosuffisance alimentaire (8 %), et la réduction de la pollution sonore, visuelle, de l’air ou des sols (7 %).

« Ce sondage est un outil intéressant pour les candidats qui souhaitent savoir à quoi les citoyens accordent de l’importance et ainsi orienter leurs actions. Or, qu’ils soient en milieu urbain ou rural, les répondants sont nombreux à désirer un accès facile aux milieux naturels, de même que des options en transport collectif et actif, incluant des pistes cyclables accessibles et sécuritaires », affirme Josée Breton, directrice générale du Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA).

Ces statistiques ont été divulguées à la suite d’un sondage réalisé par la mouvance de Vire au vert auprès de 200 personnes de la région. Ils ont été questionnés sur les actions prioritaires environnementales qui devraient être posées par les élus.

Les citoyens ont également été invités à partager les questions qu’ils poseraient lors d’un débat portant sur l’environnement. Plus du trois quarts d’entre eux ont partagé au moins une interrogation et elles sont disponibles sur le site creca.qc.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires