Une prononciation singulière qui mène à une rencontre avec Tomas Tatar

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Une prononciation singulière qui mène à une rencontre avec Tomas Tatar
Dérek Toulouse a pu rencontrer Tomas Tatar après le match du Canadien de Montréal le 27 novembre.

Originaire de Saint-Alfred, Dérek Toulouse s’est fait connaître au Québec, et même au-delà, grâce à sa prononciation particulière du nom de l’attaquant du Canadien de Montréal, Tomas Tatar, lors d’un match entre le Tricolore et les Golden Knights de Las Vegas le 10 novembre dernier.

Ce devait être une soirée tranquille pour Dérek et l’un de ses amis au Centre Bell s’est transformé en véritable phénomène Internet. «J’ai été vraiment surpris de voir les réactions le lendemain matin. La Ligue nationale de hockey avait partagé la séquence sur les réseaux sociaux et il y avait 50 000 likes. Il n’y a pas de mots pour décrire ça», raconte-t-il.

«Je ne comprends toujours pas. Tout ce que j’ai à dire aux gens c’est de profiter de la vie», poursuit-il.

Après avoir consommé quelques bières, le jeune homme s’est placé devant la caméra d’un réseau de télévision avant de prononcer une première fois le nom du joueur tchèque. Il revient une seconde fois devant l’objectif. C’est lors de son troisième passage devant la lentille qu’il lance son désormais célèbre: «Tomasss Tataaaar».

Au lendemain de cette victoire de 5 à 4, l’attaquant tchèque a vu la séquence, qualifiant le Beauceron d’absolute legend sur Twitter. Le numéro 90 a ensuite directement contacté Dérek sur Instagram pour l’inviter à un match du Canadien de son choix.

«Au début, je pensais que c’était un faux compte», se rappelle-t-il en riant. Mais j’ai remarqué le petit crochet bleu qui permet d’identifier les comptes officiels. Je doutais encore un peu, mais je me suis dit: «Je vais y aller et si jamais c’est un faux compte, mon oncle reste à 15 minutes du centre Bell. Je me suis donc rendu avec un ami au centre Bell pour le match du 27 novembre.»

Au terme de la rencontre, ce dernier a pu rencontrer Tatar. «Il m’a aussi dit qu’il me donnerait une guest pass la prochaine fois que je retournerai voir le Canadien», ajoute Dérek.

Ce dernier est donc retourné voir le Tricolore le 13 décembre muni du laissez-passer et a rencontré de nouveau Tomas Tatar au terme de la partie. «C’est quelqu’un de très poli, il nous a accueillis comme si on était chez lui. C’est une personne incroyable», le décrit-il.

Aujourd’hui, les gens le reconnaissent et lui demande de dire «Tomasss Tataaaar», même au Mexique, alors qu’il se trouvait dans un tout inclus. «Il y a des gens qui me reconnaissent et qui me demandent de dire “Tomas Tatar”. Certains veulent même prendre des photos», conclut-il.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des