Une rentrée scolaire sans masque ni classes-bulles

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Une rentrée scolaire sans masque ni classes-bulles
Les élèves ne porteraient plus le masque en classe et ailleurs dans l’école. (Photo : Depositphotos)

Alors que l’année scolaire tire à sa fin, le ministère de l’Éducation planifie déjà la prochaine rentrée. Le gouvernement souhaite qu’elle soit la plus normale possible pour les élèves et le personnel.

Le Plan de la rentrée scolaire 2021-2022 a été dévoilé le mercredi 2 juin par Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation. La rentrée aurait lieu sans masque pour les élèves du préscolaire, primaire, secondaire, de la formation générale aux adultes et de la formation professionnelle.

Ce document prévoit également la fin des classes-bulles, le retour des services éducatifs en présentiel à temps plein, la reprise des activités parascolaires, ainsi qu’un retour à la normale concernant le transport scolaire et l’utilisation des cafétérias.

Les mesures de soutien additionnelles, pour les élèves vulnérables ou accusant un retard pédagogique, seraient aussi de retour. Ces orientations sont basées sur une couverture vaccinale de 75 %, chez la population de 12 ans et plus, en septembre prochain.

« Ce plan sera une source de motivation pour nos élèves et contribuera à leur réussite éducative et personnelle. Nous mettrons tout en œuvre pour remplir notre mission éducative, tout en continuant d’assurer des environnements sains et sécuritaires », indique Normand Lessard, directeur général du Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin (CSSBE).

Plan malléable

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation. (gracieuseté – Émilie Nadeau)

Le plan du gouvernement sera mis à jour au début août, en accord avec l’évolution de la situation épidémiologique et l’avancement de la vaccination.

« Nos directions d’écoles et de centres travaillent déjà activement sur la prochaine rentrée avec différents scénarios. Nous serons prêts à accueillir nos élèves », mentionne Normand Lessard.

Le Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud (CSSCS) abonde dans le même sens. « Nous espérons de tout cœur que le premier scénario sera retenu pour la rentrée. Nous serons toutefois prêts pour l’ajout de mesures sanitaires si le contexte l’exige », dit Isabelle L’Arrivée-Lavoie, conseillère en communication.

Routines hygiéniques

Qu’importe la situation sanitaire cet automne, la Santé publique exigera le maintien des routines d’hygiène des mains pour les élèves et employés, ainsi que l’évaluation des enfants symptomatiques et de leur exclusion éventuelle.

« Notre souhait est que dès le jour un, tout soit en place pour que les élèves retrouvent leur école, telle qu’ils la connaissaient. Nous avons confiance en notre jeunesse, qui saura faire le nécessaire pour retourner à l’école : aller se faire vacciner en grand nombre », dit Jean-François Roberge.

Afin d’assurer un suivi rigoureux de la qualité de l’air dans les écoles primaires et secondaires, des lecteurs de CO2 seront installés dans les classes. Une priorité sera accordée aux écoles à ventilation naturelle et à celles qui ont eu des dépassements lors des tests de l’hiver dernier.

Pour consulter tous les détails du Plan de la rentrée scolaire 2021-2022, visitez quebec.ca/rentree-scolaire-2021.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
anas
anas
2 mois

au secondaire il aura encore les classes bulles