Pont couvert Perreault: un problème majeur découvert

Pont couvert Perreault: un problème majeur découvert

La municipalité doit faire réaliser une seconde étude afin de savoir comment régler la problématique des piliers.

Crédit photo : L'Éclaireur Progrès - Archives

Le pont couvert de Notre-Dame-des-Pins nécessite des travaux d’un peu plus de 1,2 M$, mais seulement pour remettre l’infrastructure comme elle était au début des années 2000 lorsqu’elle a été réparée.

Selon le rapport de l’étude effectuée cet été sur la structure du pont couvert, reçu à la mi-décembre, le pont peut être remis en état, mais si un autre problème au niveau des piliers n’est pas résolu, les réparations sur la structure en bois seront à refaire dans une  vingtaine d’années.

«Présentement, le problème majeur ce sont des bris au niveau de la structure de bois ainsi qu’un peu d’affouillement (creusement causé par l’eau) au niveau d’un pilier», précise la directrice générale de Notre-Dame-des-Pins, Dominique Lamarre. Ces bris seront entièrement réparés pour un montant de 1 259 850 $.

Cependant, la municipalité sait maintenant ce qui a causé ces bris et cela doit être corrigé afin de ne pas avoir à réparer de nouveau. «La cause des dommages vient du positionnement des piliers dans la rivière par rapport à la direction du cours d’eau. Je ne suis pas ingénieure, mais en gros, ça veut dire que les piliers sont de biais, ce qui fait travailler la structure. Le bois en bougeant cause des bris», explique Mme Lamarre.

La municipalité réalise donc une seconde demande de subvention au programme Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) afin de faire réaliser une étude complémentaire ainsi qu’une évaluation de la capacité portante du pont. Cette étude, qui sera réalisée par un spécialiste des ponts couverts en bois, permettra d’avoir des solutions afin de corriger la problématique.

Poster un Commentaire

avatar