Des réfections majeures au pont de la rivière Famine à Saint-Prosper

Par superadmin
Des réfections majeures au pont de la rivière Famine à Saint-Prosper
Des réfections majeures au pont de la rivière Famine à Saint-Prosper.

Pour la troisième fois en six ans, il y aura des interventions sur le pont de la rivière Famine à Saint-Prosper. Cette fois, l’infrastructure située sur la route 275 dans le secteur de Morisset Station nécessite des travaux de réfection majeure à sa structure d’acier.

Des trois entreprises de la région de Québec ayant soumissionné pour le projet, Stellaire Construction a décroché le contrat du ministère des Transports du Québec (MTQ) au coût de 640 000 $.

Les travaux sont en cours depuis cette semaine. Une voie sur deux sera fermée à la circulation automobile durant les opérations qui dureront jusqu’au 9 octobre. Le jour, la circulation sera effectuée par un signaleur. La nuit et la fin de semaine, des feux de signalisation seront en fonction.

Rappelons que ce pont a fait l’objet de travaux en 2009 et en 2014. Selon les données du MTQ, près de 1430 automobiles et camions circulent sur ce pont tous les jours.

Des déficiences à corriger

Selon le dernier rapport d’inspection générale du ministère datant d’octobre 2013, il appert que ce pont construit en 1928 comporte plusieurs déficiences à corriger. Il y a notamment des pertes de section de sa structure d’acier, des problèmes au niveau des glissières de sécurité et du désagrégement du béton sur la face verticale du pont.

Le système de drainage trop court serait responsable de la corrosion avancée du pont puisque l’eau éclaboussait sur la structure et les poutres de rive. Ce «défaut de revêtement, de léger à très important, affecte la protection de la structure».

Notons que les courants d’eau de la rivière Famine n’ont pas seulement érodé le lit et les berges du cours d’eau, mais ils ont aussi dégradé les piliers de fondation du pont selon le rapport.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires