Le maire de Saint-Honoré se retire pour appuyer Maxime Bernier

Par superadmin
Le maire de Saint-Honoré se retire pour appuyer Maxime Bernier
Le maire de Saint-Honoré-de-Shenley

Le candidat libéral, Adam Veilleux a questionné l’éthique du maire de Saint-Honoré de Shenley, Dany Quirion, qui s’implique à titre de coprésidents de la campagne des conservateurs en Beauce. Le principal intéressé s’est retiré temporairement de ses fonctions, et son retour aura lieu seulement après les élections du 19 octobre.

Ceux qui connaissent bien Dany Quirion, l’homme, savent ses allégeances politiques. «J’ai pris ma position comme citoyen bien avant mon élection comme maire. Je suis un citoyen aux côtés de Maxime Bernier», précise le coprésident de la campagne du député sortant.

Depuis la séance du 11 août, M. Quirion s’est retiré temporairement de la mairie de Saint-Honoré. Il avait même informé son équipe du conseil municipal qu’il allait se retirer comme maire afin d’appuyer Maxime Bernier.

«Je sais que les élus n’ont pas l’habitude de se retirer et prendre position dans une campagne électorale. Je préfère être un citoyen d’opinions qu’un maire sans opinion. Je suis une personne de droite et je suis à l’aise avec le fait que je suis campé dans mes positions», ajoute M. Quirion.

Il respecte la sortie du candidat libéral et sait que le guide de l’Éthique dans la fonction publique québécoise exige le devoir de neutralité politique qui lie le fonctionnaire (ou l’élu) dans l’exercice de ses fonctions. «Selon un avis juridique, on m’avait conseillé de prendre un congé sans solde», décrit ce dernier.

Pour le reste de la campagne, M. Quirion ne participera à aucune décision ou rencontre municipale. D’après la loi, il a droit à un congé de 90 jours. Après cette période, il pourrait être destitué. Peu importe le résultat des prochaines élections au 19 octobre, M. Quirion compte reprendre son poste avant cette période.

Une situation délicate

Le candidat libéral, Adam Veilleux, a questionné son implication active dans cette campagne et le côté éthique, même s’il n’agira pas à titre de maire pendant la période électorale. «M. Quirion s’est placé dans une situation délicate auprès de ses (1600) électeurs de Saint-Honoré. Est-ce que les électeurs vont voter pour les conservateurs ? J’en doute. J’ai fait du porte-à-porte, il y a de bons libéraux là-bas», conclut M. Veilleux.

Il n’a pas rencontré Dany Quirion, le maire, depuis le début de sa campagne électorale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires