Les libéraux garderont le cap sur la relance de l’économie

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Les libéraux garderont le cap sur la relance de l’économie
Robert Dutil s’impliquera notamment dans les débats entourant les projets de loi 20 et 59.

Robert Dutil estime que les décisions prises par le gouvernement provincial durant la dernière session parlementaire ont répondu aux attentes des Québécois.

Le député de Beauce-Sud fait notamment référence au projet de loi 38. Cette législation permettra la réalisation d’infrastructures de transport collectif par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

«Nous avons réussi à redresser les finances publiques, relancer l’économie du Québec, créer des emplois et dégager une marge de manœuvre pour réduire le fardeau fiscal des Québécois afin de mieux investir pour l’avenir», de dire Robert Dutil.

Dossiers régionaux

Le dernier contrat pour le prolongement de l’autoroute 73 a été octroyé en février. Selon Robert Dutil, il sera possible de rouler sur quatre voies de Québec à Saint-Georges à la fin de l’automne 2016. «L’ouverture du lien à Notre-Dame-des-Pins aura lieu à la fin de 2015», ajoute-t-il.

M. Dutil a également travaillé sur l’entente touchant le Domaine Joly. Ce secteur de la municipalité de Saint-Zacharie a été annexé à Sainte-Aurélie. Les propriétaires sur ce territoire réclamaient ce changement depuis plusieurs années.

Parmi ses autres dossiers à l’agenda, Robert Dutil cite l’autorisation de mesures environnementales afin d’améliorer la qualité de l’eau du lac Abénaquis.

«Une plante envahissante (myriophylle) contamine le lac. Le ministère de l’Environnement a accordé un permis pour essayer de trouver un moyen de l’éliminer», mentionne-t-il.

Immigration et zonage agricole

Avec une démographie vieillissante et plusieurs emplois à combler en Beauce, Robert Dutil souhaite que plus d’immigrants s’implantent dans notre région. Cela va toutefois au-delà d’un bel accueil et une garantie d’employabilité.

«Il existe trop de contraintes pour les travailleurs immigrants avec un visa temporaire voulant devenir des résidents permanents. Des entrepreneurs à la recherche de travailleurs qualifiés se butent aux nouvelles règles en immigration», dénonce Robert Dutil.

Celui-ci a aussi participé aux discussions de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) sur des changements à apporter à la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles.

Le Parti libéral réclame que les MRC puissent remettre en zone agricole des surfaces zonées en blanc que leurs propriétaires refusent de vendre pour la construction non agricole.

Abolitions

Des citoyens ont critiqué le gouvernement à propos de l’abolition des conférences régionales des élus (CRÉ) et des agences régionales de santé. Quelques centres locaux de développement (CLD) ont également fermé leurs portes, comme celui des Etchemins.

«Je n’ai pas eu de remarques sur ces sujets venant de la population en général. En diminuant la bureaucratie, on peut réinjecter de l’argent dans les services», croit Robert Dutil.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires